Partager

Dans le quota fixé pour l’ORS, la part de Konodimini se chiffre à 12 750 tonnes. Dans cette zone, les problèmes ont pour noms : faible rendement des sols, retard dans la construction de la piste reliant Ségou à Banakoroni. Les autres inquiétudes formulées ont trait à la jacinthe d’eau et à la divagation des animaux.

Selon Sidi Coulibaly, producteur, si le gouvernement respecte ses engagements à travers l’approvisionnement des paysans en semences, engrais, « il n’y a aucune raison que le quota arrêté ne soit pas atteint« .

Zone semi-sécurisée à travers le canal de l’Office du Niger, Sansanding a été la dernière étape de cette tournée d’explication et de sensibilisation de dans les zones d’intervention de l’ORS.

Disposant d’un potentiel de 3050 hectares en riziculture sur lesquels 3000 hectares seront cultivés, la zone de Sansanding doit atteindre 6100 tonnes. Dans cette partie du pays, la préoccupation majeure demeure l’aménagement des périmètres si l’on en croit le maire de Markala, Bakary Traoré.

« Vos périmètres seront aménagés. Des dispositions ont été prises dans ce sens. Seulement le gouvernement a été pris de court par la flambée mondiale des prix des denrées alimentaires. Néanmoins, l’aménagement des périmètres se fera progressivement« , a garanti le DG de l’ORS.

M. D.

19 Mai 2008