Partager

Au total, quatre attaques se sont déroulées simultanément contre les check-points de la mission de l’ONU basée à Kidal aux environs de 20 heures. Venus à bord de pick-up et de motos, les assaillants ont tenté de prendre les positions tenues par les casques bleus aux différentes entrées de la ville. Une autre position plus avancée du camp principal de l’ONU a également été la cible de tirs.

Selon les populations, les échanges de tirs entre les casques bleus et les assaillants lourdement armés ont duré plus d’une heure. D’importants moyens militaires dont des hélicoptères ont été mobilisés par les soldats de la paix. Des tirs d’obus et des fusils à gros calibres ont été entendus par la population. Certains habitants de la ville racontent que des obus sont tombés près de leurs concessions sans faire de victime. Cette forte résistance des casques bleus appuyée par la force Barkhane a fini par repousser les assauts et disperser les assaillants. Selon les Nations Unies, c’est la première fois que quatre attaques coordonnées ciblent en même temps les positions des soldats de la paix dans cette localité.

Du 18 Décembre 2017