Partager

Suite à une action judiciaire intentée par la Banque pour le Commerce et l’Industrie du Mali (BICIM-SA), Kempinski Hôtel El Farouk a été saisi et mis en vente aux enchères publiques.

La BICIM-SA reproche à Mme Djamila Ferdjani, épouse Ben Baba, administrateur de la société, le non payement d’une créance contractée pour construire l’hôtel.

Au moment du prêt, la Banque avait consenti un délai de 24 mois à la créancière pour qu’elle commence à rembourser le prêt, selon un échéancier bien précis.

Mais, environ, trois ans se sont écoulés après ce délai et Mme Djamila Ferdjani Ben Baba n’a pas commencé à rembourser sa dette.

La BICIM-SA, afin de recouvrer sa créance, a mis en branle la procédure judiciaire prévue en pareille situation. C’est cette procédure qui a abouti à la saisie et à la mise en vente aux enchères publiques de l’hôtel Kempinski.

Mais la BICIM SA n’étant pas la seule institution financière à avoir traité avec la propriétaire de Kempinski pour la réalisation de son projet, d’autres banques se sont adjointes à la procédure, dans l’espoir de rentrer en possession de leurs fonds.

La BICIM-SA, initiatrice de la procédure réclame, aujourd’hui, à Mme Ben Baba, le paiement de plus d’un milliard de nos francs.

Quant aux cinq institutions financières qui se sont associées à la procédure, c’est la BOAD qui a la plus grosse créance.
Elle réclame à la promotrice de l’hôtel Kempinski le paiement de la somme d’environ 2 700 000 000 de F CFA.

La BDM-SA réclame la bagatelle d’environ 370 millions de nos francs. De son côté, la BIM-SA souhaite rentrer dans son dû évalué à environ 270 millions de francs CFA.

Quant à Ecobank, elle réclame à Mme Ben Baba le paiement d’environ 230 millions de nos francs.

Et la société malienne de financement (SOMAFI-SA) compte recouvrer le prêt d’un montant estimé à environ 270 millions de francs CFA.

Les créanciers de Mme Ben Baba lui réclament le paiement d’environ 5 milliards de francs CFA. Hier, nous avons tenté de joindre Mme Djamila Ferdjani Ben Baba au niveau de l’hôtel. En vain.

Construit en 2002, le Kempinski hôtel El Farouk compte parmi les plus huppés de la campitale avec ses 100 chambres dont 10 suites et 5 salles de conférences.

Assane Koné

16 février 2006.