Partager

24 janvier 2012-24 janvier 2014. Cela fait deux années que des militaires maliens ont été froidement exécutés à Aguel Hoc, une localité de la région de Kidal, par une coalition de groupes armés associés à Al Qaeda au Maghreb islamique (Aqmi) dont le mouvement national de libération de l’azawad (mnla).

En hommage aux victimes de ce massacre, le ministère de la Défense et des Anciens Combattants a organisé ce vendredi 24 janvier une journée commémorative. L’événement a été marqué par une séance de prières «à la mémoire de tous ceux qui sont tombés sur le champ d’honneur», selon un communiqué du département.

A la Place d’armes de Kati où cette cérémonie a eu lieu, les drapeaux étaient en berne. La même règle a été observée dans toutes les garnisons du territoire national.

Le ministre de la défense et des anciens combattants, Soumeylou Boubèye Maïga, qui exprime sa «reconnaissance à tous ceux qui ont fait le sacrifice ultime pour la défendre de la Patrie» se trouverait dans la région de Kidal notamment à Aguel Hoc pour les mêmes cérémonies commémoratives.

Les églises catholique et protestante de Bamako et de Kati ont décidé de refaire les mêmes prières le dimanche 26 janvier.

Seydou Coulibaly

© AFRIBONE

Le 24 Janvier 2014