Partager

Les pluies diluviennes tombées sur la capitale et environs, hier mardi ont causé des dégâts. Le marché de Kalabancoura, situé en face de la voie express menant à l’aéroport international de Bamako-Sénou a connu un mauvais sort.

Les eaux de ruissellements venant du côté de l’aéroport se sont déversées sur le marché installé dans un bas-fond. Les étales de condiments appartenant à des femmes commerçantes ont été engloutis par les eauxqui, en plus, ont envahi plusieurs boutiques.
Les boutiquiers seuls face au spectacle désolant luttaient avec des moyens de bord contre la furia des eaux. Qui avec des balaies, des sceaux ou des pèles, les uns et les autres puisaient le liquide envahisseur des boutiques.

Les pertes pour le moment ne sont pas encore quantifiées. Mais selon les commerçants du marché, ils sont pour la première fois victimes d’un tel sinistre. Certains mettent en cause l’absence de collecteur sur la voie express, le bouchage et l’occupation anarchique des caniveaux.
Abdrahamane Dicko/ Les Echos