Partager

Le président rwandais , au pouvoir depuis le génocide de 1994 et sans véritable opposition, a triomphalement remporté l’élection présidentielle avec 93% des voix et est reconduit à la tête de son pays pour sept ans.
Le chef de l’État sortant et favorissime candidat « a rassemblé 4.638.560 votes en sa faveur, soit 93,08% des bulletins exprimés », a annoncé mercredi à la mi-journée la Commission électorale nationale (NEC).Ses trois challengers, Jean Damascene Ntawukuriryayo du Parti social démocrate (PSD), Prosper Higiro et Alvera Mukabaramba, ont obtenu respectivement 5,15%, 1,37% et 0,4% des suffrages.Le taux de participation a atteint 97,51%, selon ces « résultats complets » de la NEC portant sur les 30 districts du pays.Le scrutin s’est déroulé sans incident notable. Seule voie discordante parmi les 1.400 observateurs électoraux accrédités par les autorités et qui ont assisté aux opérations de vote, les représentants du Commonwealth ont regretté « un manque de voix critiques d’opposition ».Cette réélection triomphale avec un score fleuve alimentera sans doute encore un peu plus les critiques contre le président Kagame, que certains anciens frères d’armes du FPR, aujourd’hui en exil, dénoncent comme un « dictateur » et appellent à « renverser ».AFP.