Partager

Soldant son passé conflictuel avec l’Occident, le numéro un libyen Mouammar Kadhafi a célébré avec faste le 39e anniversaire de sa révolution et promis de nouveaux bouleversements économiques et politiques. Contrairement à l’année précédente où il avait opté pour la discrétion, laissant son fils Seif al-Islam lui voler la vedette, le colonel Kadhafi a été omniprésent au cours des festivités organisées de samedi à lundi dans la ville de Benghazi, à 1.000 km à l’est de Tripoli, pour l’anniversaire de la révolution du 1er septembre 1969 qui l’a porté au pouvoir. Sur le plan national, il a décidé de combattre la corruption dans l’administration, accusée de piller les revenus du pétrole. Pour ce faire, le numéro un libyen a décidé tout simplement de supprimer les administrations et distribuer la manne pétrolière directement à la population. »Chacun aura sa part dans sa poche et qu’il se débrouille », a-t-il dit