Partager

Le numéro un libyen a appelé mercredi à accélérer la mise en place d’un gouvernement africain, à l’ouverture d’une réunion du Conseil exécutif de l’UA à Tripoli. Ainsi, a-t-il dit, le Conseil exécutif de l’UA qui regroupe les 53 ministres des Affaires étrangères de l’UA, aura en charge la diplomatie africaine, tandis que le Conseil de paix et de sécurité l’UA se transformera en l’équivalent de ministère africain de la « Défense et de la sécurité« . L’Economie extérieure et la coopération internationale sera confiée au Nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique (Nepad), a ajouté Kadhafi. Le projet de gouvernement africain avait été au centre de désaccords lors du 12e sommet des chefs d’Etat et de gouvernement africains à Addis Abeba en février. Le sommet avait alors chargé le Conseil exécutif d’élaborer un rapport sur l’approfondissement de la réforme. Celui-ci doit être soumis à la décision du prochain sommet en juillet prochain, a précisé mercredi le président de la Commission de l’UA, Jean Ping. La réunion de Tripoli examinera notamment « les fonctions de l’Autorité et sa taille » et « les incidences financières de la mise place de cette autorité », selon M. Ping. (Afp)