Partager

Après les régions de Sikasso et Ségou, les Associations Pour le Mali (APM) partent à l’assaut de la région de Koulikoro. Une délégation nationale de l’organisation a entamé une mission à cet effet le samedi 23 septembre dernier à Banamba. La mission conduite par le secrétaire général du bureau national, M. Sylvestre Kamissokoa procédé à la validation du bureau d’une coordination locale.

Cette mission visait à édifier les militants et sympathisants sur les objectifs, les missions et les ambitions des APM.

Pour cette première sortie dans la région de Koulikoro, la délégation nationale conduite par Silvestre KAMISSOKO était composée de : Bakary BERTHE, Sékou BALLO et la représentante de la coordination régionale des femmes du Méguétan, Fanta COULIBALY. La coordination régionale de Koulikoro était composée de Bilaly DIARRA, de Sékou GUINDO, président des APM de la commune urbaine de Koulikoro.

Dans la matinée, la délégation nationale a été accueilliedans une ambiance festive au siège local de l’Union des Jeunes Musulmans du Mali.
Ont pris part à cette rencontre, des délégations venues des 9 communes à savoir : Banamba, Benkadi, Boron, Duguwolowula, Kiban, MadinaSacko, Sébété, Toubacoro et Toukoroba.
À Banamba, la délégation a été informée d’un litige foncier portant sur plus de 10 hectares essentiellement des champs des paysans entre le village de Guéléfougaet celui de Kériwané.

À la suite de ce litige, dix ressortissants du village de Guéléfouga ont été arrêtés et emprisonnés à Banamba pour coups et blessures.
Dans son intervention, le représentant du chef de village a souligné que cette mission à Banamba est le témoignage de l’attachement des APM et de son président à leur localité.

Selon lui, la validation de la coordination locale permettra aux militants des APM de mener aisément leurs activités citoyennes au bénéfice des populations.
Soutien sans faille au ministre BATHILY

Le représentant du chef de village a aussi exprimé le soutien des populations de Banamba au président des APM pour son combat, mené au quotidien pour donner espoir aux milliers de Maliens spoliés de leurs terres. Il s’agit pour lui, de vaincre l’injustice dont souffrent les masses paysannes.
Tour à tour, les membres de la délégation ont salué les populations de Banamba pour l’accueil et la mobilisation des grands jours.

S’adressant aux militants, M. KAMISSOKO a insisté sur l’intégrité morale qui est un principe cardinal pour les APM.
« Nul ne peut se prévaloir de son statut de militant APM pour s’accaparer des droits des autres », a-t-il prévenu.

ÀBanamba comme partout ailleurs, le chef de la délégation, Sylvestre KAMISSOKO a brièvement présenté les réformes foncières en cours au niveau du Ministère de l’Habitat, de l’Urbanisme et des Affaires Foncières. Il s’agit, notamment de l’élaboration du cadastre et de la carte foncière du Mali.
Dans son intervention, Bakary BERTHEa insisté sur la nécessité pour les militants de rester mobilisés, de se soutenir mutuellement pour un changement de comportement dans la société.

Selon lui, le problème général au Mali est que les cadres de l’administration se soucient peu de l’intérêt public. Pour changer la donne, il a invité les uns et les autres à se mobiliser contre les injustices sociales.

Il a rassuré le représentant de Guéléfouga que les APM vont s’impliquer pour la libération des 10 prisonniers de la localité.
Il a insisté sur le fait que les APM sont une association apolitique qui n’a pas les mêmes approches que les partis politiques.

Face aux nombreux cas de litiges signalés çà et là dans la localité, les membres de la délégation ont invité les populations locales au dialogue et à la cohésion.
Le bureau provisoire qui été validé compte 35 membres et est dirigé par Amadou SIMPARA, avec comme vice-présidente,Assitan KANTE.

Ce bureau s’est engagé à implanter des cellules APM dans toutes les 9 communes que compte le cercle de Banamba.

M. D, source : les APM
Du 29 Septembre 2017