Partager

La cérémonie d’inauguration de ces nouveaux sièges aura lieu à Bollé sous la haute présidence d’Amadou Toumani Touré. Cette vaste action de construction, de réhabilitation et de rénovation des bâtiments abritant les Palais de justice, des maisons d’arrêt et des services relevant du département de la justice entre dans le cadre de la mise en oeuvre de la politique de modernisation et de renforcement des infrastructures de la Justice.

Elle est aussi le fruit de l’engagement du département de la justice qui a affiché sa volonté de renforcer et d’intensifier les actions engagées dans le cadre de la mise en oeuvre du Prodej.

C’est ainsi que d’importants travaux de construction et de réhabilitation ont été entrepris pour renforcer les infrastructures existantes mais aussi et surtout pour améliorer les conditions de travail des personnels judiciaires et des fonctionnaires travaillant dans les services centraux.

Plusieurs juridictions ont ainsi vu leurs sièges réhabilités ou rénovés aussi bien dans le District de Bamako que dans les autres régions du pays. Les sièges des tribunaux de première instance des Communes II, IV et VI ont en effet bénéficié de programmes de rénovation/ réhabilitation.

Un accent particulier a été mis sur les services destinés aux justiciables et aux autres usagers du service public de la justice avec l’aménagement de bureaux d’accueil et d’orientation et de greffes modernes. Les greffes unifiés des tribunaux de première instance (TPI) des Communes II, III, IV, V et VI illustrent la volonté du département de la justice d’introduire, dans le fonctionnement quotidien des juridictions, des changements permettant une meilleure orientation des usagers et une simplification dans l’accès aux services de la justice.

Dans le domaine carcéral, la maison centrale d’arrêt de Bamako et les centres de détention de Bollé (mineurs) et Bollé (femmes) ont également fait l’objet d’aménagements, dont la construction d’un terrain de basket. A l’intérieur du pays, cet effort de renforcement et de modernisation des infrastructures a été particulièrement sensible.

Il s’est traduit concrètement pour les juridictions par la construction du Palais de justice de Yélimané qui a été inauguré le 20 mai 2006 ; la rénovation des palais de justice des tribunaux de première instance de Ségou, de Mopti, de Kangaba, de Yorosso, de Koro et de Kita.

Pour les prisons et maisons d’arrêt, sur les exercices budgétaires 2004/2005, il a été réalisé la construction ou la réhabilitation des maisons d’arrêt de Toukoto, Nara, Tombouctou, Koutiala, Niono, Koro, Bankass, Bourem, Rharouss, Kolokani, Baguinéda, Bandiagara, Kénioroba, Kadiolo, Douentza, Mopti, Djenné, Baraouéli, Kimparana et Markala.

L’ensemble des investissements réalisés ou en cours de réalisation se chiffrent, sur l’exercice 2004, à plus de 600 millions F Cfa, et sur celui de 2005 à 1,5 milliard F Cfa.

Birama Fall

07 septembre 2006.