Partager

La date du procès du capitaine Amadou Aya Sanogo reste inconnue. Pourtant, elle avait été annoncée pour le premier trimestre de 2017. Interrogé sur la question hier par la presse lors d’un déjeuner, Me Konaté a justifié le retard par l’indisponibilité des résultats de l’expertise des corps des 21 bérets découverts dans un chantier à Diago dans le cercle de Kati. Pour le Garde des Sceaux, le délai fixé n’a pas pu être respecté et « en toute responsabilité le procureur a ajourné le procès jusqu’à l’arrivée sur la table du juge les résultats de l’expertise ». Cependant, le ministre Konaté a donné l’assurance que les résultats tant attendus seront disponibles d’ici fin octobre et que le procès sera programmé en fonction pour mettre la lumière sur cette affaire criminelle qui pèse sur la tête de l’ancien chef de la junte auteur du coup d’état du 22 mars 2012.

Y.C.

L’Indicateur du Renouveau du 03 Octobre 2017