Partager

En vue de renforcer les échanges, la solidarité et l’intégration entre les populations, Bamako, représenté par le Maire du District Adama Sangaré, et Conakry, par son gouverneur, Général Mathurin Bangoura, ont signé un accord de jumelage- coopération. C’était le 13 juin, en présence d’une forte délégation de la mairie du district de Bamako qui a séjourné à Conakry du 10 au 13 juin 2016.

En juillet 2015, le maire du district de Bamako et le gouverneur de Conakry ont muri la réflexion pour matérialiser le jumelage entre les villes de Bamako et Conakry. Moins d’un an, ce rêve vient d’être concrétisé. Signé d’une part par le Maire du District de Bamako, Adama Sangaré, et d’autre part, le gouverneur de Conakry, Général de Brigade Mathurin Bangoura, cet accord de jumelage vise des objectifs suivants: renforcer les échanges, la solidarité, l’intégration et l’amitié entre les populations; œuvrer à la réalisation de projets socio-économiques; dynamiser la concertation mutuelle sur toutes les questions relatives à l’animation des réseaux des collectivités.
Au menu des domaines de coopération, figurent le développement économique, la protection de l’environnement, le renforcement des capacités et la promotion des échanges culturels et sportifs. Pour la mise en œuvre de ces actions, il sera élaboré un plan d’actions biennal et mis en place un comité de suivi-évaluation qui se réunira dans les deux villes une fois par an.
A l’occasion, le Maire Adama Sangaré, après avoir salué l’hospitalité guinéenne, a rendu hommage à feu Soriba Sorel Camara, ancien gouverneur de Conakry, et à l’Ambassadeur de Guinée au Mali, Kabine Kondé, pour leur engagement dans la réalisation de ce projet. Pour lui, ce jumelage apporte une pierre supplémentaire à l’édifice de la paix et de la compréhension qui ont toujours caractérisé les relations entre nos deux pays. «Bamako et Conakry sont deux villes qui font face aux défis tels que la croissance démographique, l’urbanisation, la précarité des populations, autrement dit la complexité des villes», indique Sangaré. Pour relever ces défis, suggère Adama Sangaré, «il nous faut inventer de puissants leviers en nous basant sur la décentralisation et des modes de gouvernance locale adaptée». D’où la nécessité de ce jumelage.

Faut-il le rappeler, la délégation de Bamako était composée du Maire Adama Sangaré, du 2ème adjoint au maire du District, du Directeur de jumelage et de la coopération décentralisée du District, Mahamane Mahalmadane Touré, de Mme Awa Diakité, conseillère à la Mairie, du Secrétaire général du syndicat des travailleurs de la mairie, du maire de la commune IV, Siriman Bathily et Youssouf Sega Konaté du ministère de Décentralisation.

Oumar KONATE

Le Prétoire du 16 Juin 2016