Partager


Les journées médicales et pharmaceutiques tunisiennes ouvertes hier, ne seront pas uniquement un espace d’échange, mais l’occasion de découvrir et d’approfondir les connaissances en matière de santé.

Autrefois journées économiques du Mali en Tunisie, foire internationale de Tunis ensuite, aujourd’hui le partenariat qui existe entre le Mali et la Tunisie depuis des décennies a pris une autre dimension avec l’organisation hier à Bamako des premières journées médicales et pharmaceutiques tunisiennes dénommées « Afro santé ».

Organisé par la Chambre de commerce et d’industrie du Mali et celle de Sfax en Tunisie sous le haut patronage du ministère de la Santé, le salon médical regroupe les opérateurs économiques des deux pays évoluant dans le domaine de la santé.

Au-delà de l’exposition des médicaments et autres produits, le salon « Afro santé » offrira l’occasion aux participants de découvrir et d’approfondir les connaissances en matière de santé. Il constituera également une cadre propice pour établir des contacts, assurer des échanges et étudier une coopération entre les différents intervenants dans le secteur de la santé dans les deux pays.

Dans le cadre de la coopération tuniso-malienne, de nombreuses actions solidaires et citoyennes ont été entreprises. L’on peut citer à titre indicatif la présence, ces 5 dernières années au Mali, des ophtalmologistes tunisiens avec à leur actif 1000 interventions d’implants interoculaires au bénéfice de patients maliens, des centaines de consultations médicales et une cinquantaine d’interventions chirurgicales, la formation et l’encadrement scientifique de médecins maliens.

Autant de preuves qui témoignent de la vitalité des relations entre les deux Etats.

Assurant l’intérim de son homologue de la Santé, le ministre des Maliens de l’extérieur et de l’Intégration africaine, Dr. Badra Alou Macalou, s’est félicité de l’organisation de ce salon dont « l’intérêt et l’importance sont d’une évidence pour le Mali ». Il a exprimé la satisfaction du gouvernement pour la qualité de la coopération tuniso-malienne mais également marqué la disponibilité de celui-ci à accompagner tous les efforts afin que l’intégration « qui est déjà en marche, puisse davantage s’accélérer ».

Pour l’ambassadeur de Tunisie au Mali, le choix porté sur la santé comme thème de ce salon « participe de la volonté des autorités tunisiennes de booster des actions de coopération bilatérale avec le Mali dans un domaine aussi capital comme le secteur de la santé ».

Cependant, malgré les progrès enregistrés, S. E. M. Farhat Cheour dira que le chemin à parcourir reste encore long dans la mesure où les acquis ne reflètent pas totalement les aspirations des dirigeants des deux pays. Dans l’optique d’atteindre les résultats escomptés, le diplomate a insisté sur la multiplication des initiatives, les échanges et un sursaut de part et d’autre.

Temple du savoir et carrefour d’échanges, la Tunisie, défenseur de la coopération Sud-Sud, dispose de 103 cliniques privées, 1533 médecins dentistes, 225 laboratoires d’analyses. En 2007, le nombre de patients traités en Tunisie était de 95 000 personnes.


Mohamed Daou

Assitan Haïdara (stagiaire)

10 Juin 2008