Partager

Le Rassemblement pour le Mali a tenu samedi et dimanche derniers, à la Maison des jeunes, ses journées parlementaires destinées à imprégner ses députés sur le travail parlementaire et à leur faire comprendre le mécanisme de fonctionnement, d’organisation et le rôle du Parlement malien, sous-régionaux et internationaux.

Ces journées de formation des élus nationaux du RPM sont d’autant plus nécessaires que la majorité des 11 députés du parti sont de nouveaux élus qui siègent à l’hémicycle. Et malgré son petit nombre, le parti du Tisserand ne va pas faire de la figuration au sein de l’Assemblée nationale.

« Il est pour une présence de qualité à l’Assemblée nationale et réaffirme son appartenance à l’opposition. Une opposition qui sera constructive, responsable… » , a indiqué Ibrahim Boubacar Kéita, président du parti et député, à l’ouverture des travaux. Selon IBK, le RPM reste malgré tout un grand parti et attaché au respect du fait majoritaire.

« Le rôle du député, la loi et la procédure législative, le député et son groupe parlementaire, les textes fondamentaux et les institutions de la République » ont été des thèmes abordés au cours des deux jours de travaux.

D’autres sujets discutés entre les élus RPM et les conférenciers ont porté sur les institutions parlementaires sous-régionales (Cédéao, Uémoa, Parlement panafricain) et internationaux.

Denis Koné

1er octobre 2007.