Partager

Le président de la République, Amadou Toumani Touré, président en exercice de la conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de l’OMVS, a lancé, samedi dernier, les Journées de la présidence malienne de cette organisation, bouclées hier avec la clôture de la 59è session ordinaire de l’institution.

Les Journées de l’organisation pour la mise en valeur du fleuve Sénégal ont été organisées à Bamako, dans le but de mieux faire connaître cette organisation sous régionale, ses principales réalisations, ses grands chantiers et ses projets en faveur des 4 pays membres, à savoir le Mali, la Mauritanie, le Sénégal et la Guinée (membre non fondateur).

En lançant les Journées, avant-hier à la place OMVS à Bamako, le chef de l’Etat s’est tout d’abord réjoui de l’adhésion de la Guinée à la grande famille OMVS.

Dont la reconstitution, dira-t-il, au-delà de son caractère politique, a considérablement renforcé le potentiel hydroélectrique, qui passe de 625 mgw de puissance installée à 2 000 mwg. La valorisation de ce potentiel ouvre aux pays membres d’excellentes perspectives dans les secteurs de l’eau et de l’énergie.

Dans ce cadre, ATT a révélé la pose de la première pierre de l’aménagement hydroélectrique de Félou, pour un financement de 60,5 milliards de FCFA, ainsi que la réalisation prochaine du barrage de Gouina, au Mali, d’un coût global de 93 milliards de FCFA.

« Nous préparons tout aussi activement la construction, à partir du 1er semestre 2009, du barrage de Koukoutamba, en Guinée, avec une puissance installée de 280 mgw », a ajouté le président en exercice de l’OMVS, qui annonce également la réalisation des barrages de Gourbassi, Badombé, Boudofora et Maréla, au Mali et ceux de Boureya et Balassa, en Guinée.

La navigabilité du fleuve constitue, par ailleurs, une des priorités des chefs d’Etat de l’OMVS. A ce sujet, se prépare activement, avec les bailleurs de fonds, une rencontre qui devra déboucher sur le montage financier de la première phase du système de transport multimodal, avec notamment la navigabilité du fleuve de Saint-Louis, au Sénégal, à Ambidiédi, au Mali.

Le transport routier ne demeure pas en reste, avec la construction des routes Manantali-Mahina, Saint-Louis-Diama, Diama-Rosso et Labé-Tougué-Dinguiraye-Siguiri.

Selon le président en exercice de l’OMVS, en plus de l’eau et de l’énergie, lui et ses pairs ont l’ambition de faire de l’OMVS un instrument de renforcement de la production agricole dans l’espace OMVS. Dans ce sens, le Haut commissariat a déjà élaboré un Plan d’action régional pour l’amélioration des cultures irriguées d’un montant global de 113 milliards de FCFA.

Ce Plan a été soumis à l’appréciation de la 59è session ordinaire du Conseil des ministres, réunie les 5 et 6 juillet.

Les chefs d’Etat de l’OMVS nourrissent également de louables ambitions dans les secteurs de la pêche, de l’élevage, de l’agroforesterie, de la santé.

Pour en revenir à la 59è session ordinaire du Conseil des ministres, elle a été ouverte peu après le lancement des Journées, sous la présidence du Premier ministre, chef du gouvernement, Modibo Sidibé. Qui a essentiellement insisté sur le fait que l’OMVS constitue pour ses membres un avantage certain, puisqu’elle leur offre la chance d’affronter, ensemble, les défis du siècle naissant comme un seul peuple.

« Aussi, c’est notre responsabilité de faire de l’OMVS une organisation forte, soucieuse du sort de chaque citoyen, de ses conditions et de son cadre de vie », a-t-il affirmé, avant de se réjouir de la pertinence des dossiers soumis à l’examen de la session.

En effet, la session de l’OMVS, a planché, sous la direction de Habib Sy, ministre d’Etat, ministre des infrastructures, de l’équipement, des transports et des TIC du Sénégal, président en exercice du Conseil des ministres, sur des projets aussi importants que le Plan d’action stratégique et le Plan d’action régional pour l’amélioration des cultures irriguées.

Le premier permettra à l’organisation de disposer d’un financement global de 149 milliards de FCFA et le second d’un financement de 112 milliards de FCFA.

SEKOU TAMBOURA

07 Juillet 2008