Partager

Cela fait 20 ans que cette journée de sensibilisation au bégaiement a été fondée. Par conséquent, elle se tient à la même date chaque année. L’objectif de la journée est de sensibiliser le monde au bégaiement, qui toucherait à peu près 1 % de la population mondiale. La prise en charge ,au Mali, reste un casse-tête. Selon le psychologue et doctorant Moussa CISSE, par ailleurs, président de l’Organisation Malienne de Psychologie (OMP) , les spécialistes qui sont en nombre insuffisant rendent difficile sa prise en charge.

Comment est vécu le bégaiement ?

sphy.gif

Moussa Cissé, Président de L’OMP.

Il s’agit d’un trouble de l’élocution qui altère la fluidité de la parole. Ce trouble affecte le déroulement normal de la parole et se matérialise par des difficultés à prononcer certains types de syllabes en l’absence de causes organiques décelées. En moyenne, la vitesse d’émission de l’être humain est de 90 mots par minute. Chez le bègue, cette vitesse d’émission est considérablement altérée. Le bégaiement peut se traduire aussi, sur le plan physique, par des grimaces ou des crispations au niveau du visage.
Le bégaiement se manifeste différemment selon sa typologie. Partant de la typologie, il en existe quatre catégories :

*Le bégaiement clonique : lorsque est incapable de prononcer certaines syllabes,

*Le bégaiement tonique : lorsque la personne a des blocages pendant l’acte de la parole sur un mot tout en répétant une syllabe ou un son,

*Le bégaiement tonico-clonique : lorsque le sujet est atteint à la fois du bégaiement

clonique et du bégaiement tonique. Il y a dans ce cas association des deux premiers

types.

*Le bégaiement par inhibition : se manifeste chez le sujet par un temps plus ou moins

court d’absence avant de pouvoir prononcer un mot ou émettre un son.

Le bégaiement un trouble inné ?

Le bégaiement est un trouble de langage ou même un dysfonctionnement de l’acte de la parole. L’hérédité peut être l’une des causes du bégaiement. Le bégaiement apparaît à l’enfance, à l’âge de 2, 3 jusqu’à 7 ans et disparaît avec le temps. Dès que les difficultés persistent, il est capital de consulter un spécialiste avant que le trouble ne s’installe durablement. Pour les adultes, le bégaiement peut survenir suite à un choc émotionnel, un traumatisme psychologique mal gérés.

Chez un bègue, les difficultés de la parole ne sont que la partie visible d’un ensemble complexe. A ce jour encore, les causes du bégaiement sont encore mal cernées. Néanmoins, il faut retenir que des avancées considérables dans les recherches permettent de mettre en évidence plusieurs facteurs qui peuvent être à l’origine de ce trouble du langage.

Sur le plan biologique, il peut être héréditaire, dû à une anomalie, une malformation ou un dysfonctionnement du système nerveux central affectant ainsi la parole. Sur le plan psychologique, un traumatisme émotionnel ou l’hyperémotivité chez la personne, un problème de confiance en soi ou d’anxiété, un accident violent, etc. peuvent être à l’origine de ce mal.

Il y a-t-il un traitement psychologique au bégaiement ?

Pour un bègue, il est possible de parler sans bégayer ou améliorer significativement ses difficultés langagières avec un suivi adéquat. Il existe de nos jours des exercices adaptés à ce trouble. Ils sont basés sur l’élocution, la respiration, des techniques de prise de parole, etc. Si le bégaiement est diagnostiqué très tôt chez le sujet, il peut surmonter les difficultés avant qu’elles ne deviennent un handicap.
Le bégaiement peut, dans certaines conditions, être un handicap social et / ou professionnel dans la proportion où la personne qui bégaie se trouve dans une situation de communication avec l’autre.

Et cet autre est la personne en face qui peut être le parent, l’ami, l’époux ou l’épouse, l’enfant, le responsable hiérarchique, le subalterne, etc. Le bégaiement peut alors passer d’un problème individuel à un problème relationnel et engendrer des difficultés communicationnelles. Avec un soutien et un accompagnement d’un orthophoniste assisté d’un psychologue, le bègue peut surmonter les difficultés liées à sa situation.

Au Mali, il est possible pour un bègue de consulter à la fois un orthophoniste et un psychologue pour une prise en charge ; même si à l’état actuel des choses, la prise en charge est mal structurée et les spécialistes en nombre insuffisant.

Aissata Keita

Bamako, le 22 Octobre 2018

©AFRIBONE