Partager

La cérémonie commémorative a eu lieu à la caserne des sapeurs pompiers de Sogoniko, sous la présidence de Ousmane Issoufi Maïga, premier ministre malien.

Membres du gouvernement, présidents des institutions de la république, représentants du corps diplomatique et des organisations internationales, ainsi que nombreux autres invités étaient présents à la cérémonie.

Instituée par l’Organisation Mondiale de la Protection Civile, cette journée a comme objectif d’éveiller la conscience collective face aux dangers que représentent les catastrophes, sources de désastres, désarrois mais aussi d’annihilation des espoirs de développement dans les pays pauvres.

Le problème de la protection de notre environnement soumis à une constante dégradation provoquée par les hommes, est mis en exergue par le thème de cette année.
La détérioration de l’environnement finit par mettre en danger l’écosystème, la vie des communautés ou déboucher sur des catastrophes, tels les inondations, la sécheresse, les glissements de terrain, les cyclones …

La protection de l’environnement reste non seulement une question d’actualité mais, elle est aussi transversale et multisectorielle par rapport à la prévention et la gestion des catastrophes, a expliqué Mamadou Traoré directeur de la protection civile.

457 cas d’incendies ont été enregistrés l’année dernière au Mali a rappelé Mr Traoré.
Les éléments de la protection civile ont effectué 17 sorties contre la pollution de l’environnement par épandage d’hydrocarbure.

Promesse a été faite par le premier ministre que les pouvoirs publics s’emploieront à équiper la protection civile, qui en a fort besoin, ainsi qu’une meilleure protection de notre environnement pour éviter les catastrophes.

Appel a été lancé par le premier ministre, afin que chacun se mobilise pour sauver les vies humaines.

Durant la cérémonie, les forces de la protection civile ont fait diverses démonstrations : exercice de secourisme routier restituant la difficulté du conditionnement d’un accidenté de la circulation pour l’acheminer à l’hôpital ; exercice d’extinction de feu d’hydrocarbure en démontrant l’utilité d’un générateur à mousse qui permet de déverser sur l’incendie un produit spécial pour l’éteindre ; présentation de différents équipements dont le pistolet de projection, la valise d’oxygénothérapie, le coussin élévateur pouvant soulever 30 tonnes, ainsi que nombreux matériels de désincarnation.

2 Mars 2005