Partager

La Direction Nationale de la Population (DNP) a organisé le samedi 20 juillet dernier, dans les locaux du département des finances sis à l’ACI 2000, une conférence de presse qui avait pour thème « Campagne multimédia pour vulgariser la nouvelle vision de la DNP ». Ledit point de presse a rassemblé autour de la table le Directeur National de la DNP, M. Alain Michel Camara, la représentante de la Cellule Technique de Cadre Stratégique de la Lutte contre la Pauvreté, Madame Diarra Fatimata M’Baye, et le représentant du Fond des Nations-Unies pour la Population (FNUAP), M. Mantala Traoré.

La conférence a débuté par l’intervention du patron de la DNP. M. Alain Michel Camara, dès l’entame de ces propos, a largement expliqué l’historique de sa structure. Une institution très jeune, selon lui, car elle a été mise en œuvre par l’ordonnance Numéro 10 du 24 mars 2004, même si auparavant elle existait en tant qu’une section au sein de la Direction Nationale de la Planification. ‘’La Politique Nationale de la Population est l’ensemble des mesures en vigueur au Mali pour résoudre les problèmes de population qui sont définis comme ceux résultant de l’inter relation entre les trois variables démographiques que sont : la fécondité, la mortalité, la migration avec les variables du développement…La DNP compte quatre (4) divisions à savoir une division d’étude et de recherche, une division de programme, une division de formation et communication et enfin une division de suivi-évaluation.

Les défis majeurs auxquels répond notre structure sont les suivants : la croissance démographique, la tradition démographique, le financement pour les activités pérenne à la cause…’’, ajouta Monsieur Alain Michel Camara avant de préciser que conformément aux recommandations de la conférence tenue en 1991 au Caire (en Egypte), le Mali a été le premier pays à avoir élaboré le programme de la population.

A noter que cette activité s’inscrivait dans le cadre de la Journée Mondiale de la Population et d’une vaste campagne multimédia de vulgarisation de la DNP en vue de la présentation de sa nouvelle vision.

L’objectif de cette campagne est de contribuer à la résolution des problèmes de population qui sont, entre autres, le niveau élevé de fécondité avec une nuptialité précoce et des grossesses nombreuses, rapprochées et précoces ; et les faibles niveaux d’alphabétisation, de scolarisation et la déscolarisation, plus particulièrement chez les jeunes filles et les femmes. C’est face à l’urgence liée à cette situation, que la DNP à profiter de cette action pour tirer sur la sonnette d’alarme dans le dessein bien entendu d’inviter les services rattachés, les services centraux et les ONG à plus de vigilance face à la problématique de la population.

SEYDOU KARAMOKO KONÉ

24 Juillet 2013