Partager

L’alphabétisation comme facteur de promotion de la santé


Le 8 septembre est célébrée dans le monde comme la journée internationale de l’alphabétisation. Cette année, le Mali, à l’instar, des autres pays du monde, a célébré la journée avec faste. La cérémonie de célébration s’est déroulée le lundi dernier au CICB sous la présidence de Mme Touré Lobbo Traoré, en présence des deux ministres en charge de l’Education, des représentants de l’UNESCO, de la BAD et d’autres membres du gouvernement.

Rappelons que c’est en 1965 à Téhéran qu’a été institué cette journée suite à la rencontre des ministres de l’Education des pays membres de l’UNESCO. Depuis cette date, la commémoration du 8 septembre par le Mali comme journée internationale de l’alphabétisation est devenue une tradition. Et l’événement a toujours revêtu un cachet particulier à cause de l’importance que les plus hautes autorités accordent à l’alphabétisation comme facteur de développement.


Relation entre alphabétisation et santé

Le thème retenu cette année par le Mali est : “Alphabétisation, facteur de promotion de la santé”. En effet, les différentes intervenants n’ont pas manqué de mots pour évoquer les liens existant entre l’alphabétisation et la promotion de la santé. La Première Dame, en citant le Directeur Général de l’UNESCO, dira que “l’alphabétisation peut avoir un impact immensément positif sur l’éducation, la santé, le revenu des ménages et tous les aspects du bien-être familial”.


Mme Sidibé Aminata Diallo

Selon la ministre de l’Education de Base, de l’Alphabétisation et des Langues Nationales, Mme Sidibé Aminata Diallo, les vertus de l’alphabétisation sont nombreuses.

Nous retiendrons son impact sur la santé de la reproduction, sur la santé de tous par une meilleure prise en charge médicale des individus”, a-t-elle déclaré avant d’ajouter que l’alphabétisation est la porte d’entrée de la connaissance, surtout pour les femmes maliennes, majoritairement analphabètes.

Ce sont ces vertus de l’alphabétisation qui incitent les autorités à faire d’elle une priorité nationale. Beaucoup est en train d’être fait dans le domaine au Mali. Le Mali est à la tâche, à travers le département en charge, en vue de concrétiser les engagements pris à l’issue de la conférence régionale africaine sur l’alphabétisation organisée à Bamako du 10 au 12 septembre 2007.

Des actions entreprises avec l’appui des partenaires

Notons que de 2007 à 2008 le gouvernement du Mali, avec l’aide des partenaires techniques et financiers, a entrepris beaucoup d’actions dans le cadre de la promotion de l’alphabétisation.

Il s’agit entre autres de la création du département de l’Education de Base, de l’Alphabétisation et des Langues Nationales, de l’ouverture de centres d’alphabétisation à travers le territoire national, des plaidoyer en vue de la mobilisation des communautés, des collectivités et des partenaires, de l’accroissement du budget alloué à l’alphabétisation et à l’éducation non formelle, l’élaboration d’un programme quinquennal d’alphabétisation conformément au Projet de Développement Economique et Social (PDES) du président de la République.

Ces efforts du Mali ont été fortement salués par les représentants de l’UNESCO et de la BAD. Ils ont par ailleurs assuré de l’accompagnement des programmes d’alphabétisation entrepris par le Mali et cela sur le plan financier et technique.

C’est la remise des prix d’encouragement et de reconnaissance à des récipiendaires qui se sont illustrés dans les activités d’alphabétisation qui a bouclé la boucle.

Mamoutou DIALLO (Stagiaire)

10 Septembre 2008