Partager

Cette conférence était animée par le représentant du ministre de l’éducation nationale, M. Guido Seyo Waïgalé, chargé de mission, et par M. Moïse Traoré de l’UNESCO/Nyètaso Sira. Et ce, sous le thème «les guerres prennent naissance dans l’esprit des hommes, c’est dans l’esprit des hommes que doivent être élévées les défenses de la paix» qui a beaucoup réjoui les élèves. Car, pour eux, il est assez important de parler de temps à autre de la question de la guerre pour pouvoir trouver des éventualité à éviter qu’elle gagne notre chère patrie le Mali.

Le Club UNESCO/Croix Rouge âgé de 42 ans, oeuvre pour l’amélioration des conditions de vie et lutte contre la pauvreté et la sechéresse. Il soulage les souffrances humaines en toutes circonstances. Le 25 juin 1859 nait l’idée de création de la croix rouge sur un champ de bataille. Le fondateur Henri Delan l’avait d’abord évoqué dans un ouvrage intitulé “un souvenir sofférinaux” publié en novembre 1863. Mais, ce n’est qu’au cours d’une conférence organisée du 29 au 31 octobre de la même année que naitra officiellement la Croix Rouge.

C’est à partir de ce jour, le 8 mai de chaque année est consacrée journée internationale de la croix rouge à travers le monde entier. Le 22 avril 1864, les conventions de Génève sera mise en place. Il faudrait en noter quelques principales: la protection des blessés de guerre, la protection des prisionniers de guerres, la protection des blessés civils.

Le CICR (Comité international de la Croix rouge) commencé à décerner des prix principalement aux blessés de guerre. Le deuxième décerné en 1817 et le troisième en 1963 sont appelés prix nobel de la paix et tous les autres qui suivront se verront décernés des prix nobels de la paix.Le CICR rend visite à Nelson Mandela ancien président de l’Afrique du sud et prix nobel également.

L’Agence Internationale de recherche de personnes disparues de guerre et le droit international humanitaire du CICR touchent tous les lieux et domaines publics et les victimes en période de conflits armés. La fédération internationale de la croix rouge et du croissant rouge né le 5 mai 1919 à Paris, intervient quant à elle, en cas de catastrophe naturelle. Sa deuxième intervention était axée sur la région de Tombouctou entre 2005 et 2006.

La croix rouge nationale de notre pays est créée par le ministre de la santé, M. Dolo Sominé de l’époque en août 1965 siège à Djélibougou. Elle lutte contre les mutilations génitales féminines et a mis en place, le projet eau de Tabakoro, le projet santé communautaire de Tombouctou, et le projet de formation en sécourisme. Le président des clubs de santé de la Croix rouge du nom de Yacouba Berthé et son équipe luttent contre les conflits armés. Ils ont pour dévise
“l’humanité, l’impartialité, l’unité et l’universalité”.

Au total, 192 pays sont signataires de ces conventions de Génève c’est à dire, de la croix rouge, du croissant rouge et de l’UNESCO.

Hawa SEMEGA

11 mai 2007