Partager

Le ministère de l’environnement, de l’assainissement et du développement durable du Mali à l’instar des autres pays du monde a célébré la journée internationale dédiée à la biodiversité, le mercredi 22 mai 2024, sur le thème «  faites partie du plan ».  

La célébration de la journée a commencé par une  visite guidée du centre de formation du  Colonel Jean Djigui Keïta de Tabacoro, où le chef de cabinet du ministre de l’environnement et la directrice générale des eaux et forêts ont été témoins de la réserve forestière que regorge ce centre.  Ensuite, les activités de la journée se sont poursuivies dans l’amphithéâtre du centre. En présence des élèves du centre, des thèmes sur la préservation de la biodiversité ont été présentés aux élevés. Il s’agit entre autre de la Convention sur la Diversité Biologique, de l’historique de la célébration de la Journée Internationale de la Biodiversité et du  contexte du choix du thème de l’année 2024.

Occasion indiquée par la directrice des Eaux et Forêts, le général Fatoumata Koné,  pour lancer un appel aux agents des eaux et forêts à prendre conscience  de la préservation et  la protection de la biodiversité. Pour  Dr Modibo Sacko, chef de cabinet du ministre de l’environnement, la biodiversité n’est pas seulement une question environnementale. Mais,  dit-il, c’est une question de survie. «  Nous dépendons de la nature pour notre alimentation, notre santé, notre bien-être économique et notre sécurité », a –t-il ajouté.

Sur le plan économique, poursuivant  le chef de cabinet du ministre,  la biodiversité fournit des services éco-systémiques, comme la pollinisation des cultures, le maintien de la fertilité des sols pour l’agriculture, la transformation de déchets et de polluants, la mise à disposition de matières premières pour l’industrie ou encore la production de médicaments, de bois. Et s’agissant du plan écologique,  Dr Modibo Koné dira que la Biodiversité stocke le CO2, recycle la matière organique, facilite l’assimilation des nutriments par les plantes, régule le système de l’eau, protège contre l’érosion hydrique, l’inondation etc.

Ces fonctions très importantes  la Biodiversité sont  aujourd’hui confrontées  à plusieurs menaces  telles que  le déboisement intensif, l’occupation des Aires Protégées, les pratiques agricoles et pastorales inappropriées, la prolifération d’espèces exotiques envahissantes, l’urbanisation et le changement climatique. Et entraine comme  conséquence, la perte de la biodiversité, les famines, les maladies, Les inondations, la crise sécuritaire, la pollution diverse et  le réchauffement climatique.

Au niveau mondial, l’organisation des Nations Unies alerte  les dangers qui pèsent sur la biodiversité.  Selon elle, la diversité des animaux, des plantes et des micro-organismes de la planète est menacée par des facteurs tels que le changement d’utilisation des terres, l’urbanisation, la surexploitation, la pollution et le changement climatique.  Elle a aussi  appelé  à une action immédiate pour protéger un million d’espèces de l’extinction.

 Siaka DIAMOUTENE

Source: Maliweb