Partager


A l’occasion de la Journée de l’enfant africain, le 16 juin, Enda Tiers-monde a réuni au Mur des enfants, face au premier arrondissement, tous les acteurs politiques et de la société civile.

La Charte africaine des droits et du bien-être de l’enfant qui stipule à son article 31 que « Tout enfant a des responsabilités envers sa famille, la société, l’Etat et toute autre communauté reconnue légalement ainsi qu’envers la communauté internationale ».

Pour le Directeur de Enda Tiers-monde Mali, Soumana Coulibaly, « depuis plusieurs années, la communauté internationale se mobilise pour promouvoir les droits des enfants et mieux les protéger contre les situations de violence et de maltraitance.

Ce qui, bien entendu, nécessite de la part des tout-petits, le respect des principes fondamentaux de bonne conduite et de sociabilité qui a été choisi pour les rappeler que leurs devoirs sont essentiels pour leur avenir et qu’ils vont de pairs avec leurs droits.

En ce jour solennel de mobilisation et de plaidoyer pour la promotion et la protection des droits et devoirs de l’Enfant, permettez-moi d’attirer l’attention des parents, des partenaires et des défenseurs des droits de l’enfant sur leurs responsabilités à éduquer les enfants dans le droit chemin et à veiller à leurs devoirs envers toute la communauté ».

En terminant, il assurera les uns et les autres que Enda Tiers-monde ne ménagera aucun effort pour apporter sa contribution à cet effort de mobilisation en faveur de la promotion des droits et devoirs des enfants dans notre pays.

A. K.

19 Juin 2008