Partager

jourafrique.jpg Vendredi 25 mai, le Mali, à l’instar des autres pays du continent, a célébré la Journée de l’Afrique.

Tôt le matin, sur l’esplanade de la Tour de l’Afrique, la cérémonie de la traditionnelle montée des drapeaux de tous les pays de l’Union africaine, a eu lieu sous la présidence du Premier ministre, Ousmane Issoufi Maïga.

Membres du gouvernement, représentants des corps diplomatique et consulaire accrédités dans notre pays, responsables administratifs et politiques du district de Bamako ainsi que nombreux ressortissants africains installés au Mali, étaient également présents à la cérémonie.

On pouvait lire sur les nombreuses banderoles, les inscriptions suivantes: « C’est unis que nous imposerons notre force là où il faut« , « Avec les communautés africaines au Mali, consolidons l’unité et l’intégration des peuples« .

En effet, ceci est devenu une tradition chez nous. Le Mali, en communion avec les communautés africaines installées dans notre pays, fête ce jour dédié au continent.

Parallèlement à cette montée des couleurs, le Mali lançait en même temps la Semaine de l’intégration africaine instituée déjà depuis quelques années dans notre pays.

L’engagement du Mali pour la cause africaine ne date pas d’aujourd’hui. En effet, pour le Mali, l’unité et l’intégration africaine ne sont pas de vains mots. En effet, le Mali est le seul pays en Afrique a avoir inscrit dans sa constitution, que nous sommes prêts à renoncer à tout ou partie de notre souveraineté pour la cause de l’unité du continent.

Dans son discours, le Premier ministre Ousmane Issoufi Maïga a affirmé que : « Le 25 mai est toujours une journée de grande émotion, de joie, mais aussi de réflexion pour l’ensemble des peuples d’Afrique. Aujourd’hui nous célébrons deux fêtes, celle de la création de l’OUA, qui nous amène à avoir une pensée très forte pour les pères fondateurs et à tous ces héros et combattants infatigables pour la liberté et l’émancipation des peuples africains. Ensuite, nous fêtons aussi, le nouvel élan donné par l’Union africaine pour l’interpénétration et l’intégration des peuples africains. Le combat du Mali est bien la paix, la sécurité et l’intégration africaine. Nous voudrions que l’Afrique, en tant que continent devienne un seul pays« .

Salutations fraternelles à l’endroit de toute la communauté africaine du Mali, ont été également émises par le chef du gouvernement.

Ainsi, le premier ministre, donnait le signal des activités programmées à l’occasion de la commémoration de la Journée de l’Afrique par le ministère des Maliens de l’extérieur et de l’Intégration.

Au programme de cette Semaine de l’intégration : conférences-débats, manifestations folkloriques, actions de salubrité, matches de football etc.

28 mai 2007.