Partager

Le président nigérian Goodluck Jonathan a menacé lundi de ne plus prêter de troupes aux missions de paix de l’ONU si celle-ci ne modifie pas ses règles d’engagement pour empêcher la mort des soldats.Il n’a pas précisé quelles règles d’engagement il souhaitait.Le Nigeria, actuellement membre du Conseil de sécurité de l’ONU a perdu 7soldats en mission de paix en 2007 au Soudan dans une embuscade.Le site de la mission du Nigeria à l’ONU indique que plus de 6.000 de ses soldats sont engagés dans des opérations de paix de l’ONU dans le monde mais il est difficile de déterminer si ce chiffre vaut pour l’heure actuelle.M. Jonathan a aussi accusé les entreprises des pays riches de contribuer aux violences en Afrique.« En Afrique, les pays industrialisés bradent leurs petites armes et armes légères et c’est un des plus grands problèmes. Cela encourage beaucoup les activités criminelles et de groupe de miliciens dans toutes sortes de conflits », a-t-il affirmé.Le Nigeria se prépare pour le début de l’an prochain à des élections générales et M. Jonathan, arrivé au pouvoir comme vice-président remplaçant le chef de l’État M. Yar’Adua décédé en mai dernier, devrait être candidat à la présidentielle.AFP.