Partager

C’est demain que s’ouvriront dans la capitale chinoise, les 29è jeux d’été (Jeux Olympiques de Pékin 2008). Les couleurs maliennes à ces jeux seront défendues, par plusieurs athlètes, à savoir Daba Modibo Keïta en taekwondo, Kadiatou Camara dite La (200m) et Ibrahim Maïga (400m) en athlétisme, Mariame Pauline Keïta en natation et les Aigles dames en basket-ball. Le Mali, notre pays a-t-il de fortes chances de remporter quelques médailles olympiques?

L’on serait tenté de répondre par l’affirmative au regard de la bonne forme actuelle de nos athlètes, et surtout au vu de l’engouement populaire et du soutien de tout le peuple malien dont-ils font l’objet. Accompagné d’une forte délégation ministérielle et de plus hautes autorités sportives de notre pays, le président de la République n’a-t-il pas quitté avant-hier Bamako pour participer à l’ouverture de ces jeux. Cela est un signal fort pour pousser nos représentants à plus d’endurance.

Le Mali pourrait remporter, au terme de ces J.O de Pékin 2008, au moins deux médailles olympiques, pourquoi pas plus. Ce serait une belle récompense aux gros efforts déployés par le gouvernement du Mali, à travers le ministère de la Jeunesse et des Sports, pour mieux préparer ces athlètes.

Commençons d’abord par nos Aigles dames de basket-ball. Championnes d’Afrique en titre, elles peuvent surprendre plus d’un à Pékin en se hissant sur la plus haute marche du podium.

Elles avaient prouvé leur suprématie sur l’échiquier continental, il y a plus d’un mois ici à Bamako, en remportant le tournoi préparatoire aux Jeux Olympiques de Pékin 2008, grâce à leurs trois victoires consécutives sur leurs homologues de la Côte d’Ivoire, du Sénégal et de la Guinée. Elles ont bénéficié d’une riche préparation en Tunisie, à Bordeaux et à Montpellier en France, en Angleterre et en Espagne.

Les championnes d’Afrique ont disputé deux matches amicaux, les 5 et 6 juillet dernier, contre l’Angleterre qu’elles ont battue. Hamchatou Maïga et ses coéquipières auront bien envie de prouver à la face du monde entier qu’elles sont les reines de la balle au panier. Les protégées de José Ruiz qui sont arrivées depuis le 31 juillet dernier, évolueront dans le même groupe que les Etats-Unis, la Chine et l’Australie.

En ce qui concerne le taekwondo, nos yeux seront rivés sur notre champion du monde de la discipline, Daba Modibo Kéïta qui est d’ailleurs le porte-drapeau des athlètes maliens aux Jeux Olympiques.

Le Mali obtiendra-t-il cette année la première médaille olympique de son histoire avec ce géant du taekwondo? Bon nombre de nos compatriotes nourrissent l’espoir que Daba Modibo Keïta mérite cette consécration et que notre pays n’a jamais été aussi proche d’une médaille olympique. Daba Modibo Kéïta qui s’est très bien préparé aux Etats-Unis avec l’appui du ministère de la jeunesse et des sports et le Comité Olympique et Sportif du Mali (CNOS), risque d’être la grande révélation des Jeux Olympiques de Pékin.

Dans l’épreuve de natation, notre attention sera braquée sur Mariam Pauline Kéita, détentrice de plusieurs records et championne du Mali en natation dame au terme de cette saison sportive. Avec trois médailles d’or, elle peut donner du fil à retordre à ses adversaires et offrir au Mali une médaille olympique.

Enfin, l’athlétisme sera un autre pôle d’attraction pour le peuple malien. Nos deux représentants sont Kadiatou Camara et Ibrahim Maïga. Championne du Mali, vice-championne d’Afrique, vainqueur du dernier tournoi de la Solidarité et recordwoman du 200 m, Kadiatou Camara a réalisé cette année la meilleure saison de sa carrière et tous les espoirs sont permis qu’elle pourra apporter quelque chose de potable au Mali dans ces J.O. 2008.

Rappelons qu’elle n’est pas une novice des grandes compétitions internationales. Elle était aux Jeux Olympiques de Sydney en 2000 , puis aux Championnats du monde junior de Chili (2002), aux Championnats du monde senior de Paris (2004), aux Jeux africains de Brazzaville où elle décrocha sa première médaille d’argent (2004) et aux J.O. d’Athènes, toujours en 2004.

Quant à Ibrahim Maïga, multiple champion du Mali du 400m/haies, il sera le porte-drapeaux de l’athlétisme masculin malien en Chine. Se fixant comme objectif d’atteindre au moins la finale des J.O, il pense déjà aux Championnats du monde de Berlin en 2009. Autant dire qu’il a de l’ambition dans ces Jeux Olympiques de Pékin 2008. Il y a donc lieu d’espérer, surtout quant on sait qu’aux Championnats d’Afrique d’Addis Abeba, il avait occupé la 3è place.

Cet aperçu sur nos représentants, nous permet de dire sans risque de nous tromper que le Mali n’est pas allé aux Jeux Olympiques de Pékin 2008 en victime résigné. Bien au contraire, il nourrit de grandes ambitions. Il ne nous reste qu’à souhaiter bonne chance à tous nos porte-étendards.


Bruno Loma

07 Aout 2008