Partager


Fakoroba Coulibaly, chef de la Jeunesse Adéma/PASJ, attend du congrès des résolutions pour la reconquête du pouvoir suprême en 2012 et estime que la question de l’accompagnement d’ATT ne doit plus faire l’objet de débat.

Pour le président de la Jeunesse Adéma/PASJ, Fakoroba Coulibaly, il y a un règlement intérieur spécifique qui gère le Mouvement. « Nous avons toujours estimé que le congrès est un moment fort dans la vie d’un parti politique et lui permet de prendre des décisions pour l’orientation dans un temps bien déterminé », déclare-t-il.

« Avec le congrès nous allons organiser les élections municipales de 2009 et les élections générales de 2012. Pour l’élection de 2012 nous avons beaucoup de jeunes sur la liste. Ce sera l’occasion de promouvoir des jeunes », escompte-t-il.

A l’en croire, l’Adéma est comme une administration. A ses dires, « le parti doit rester soudé comme en 1991 ». Mais, s’empresse-t-il d’ajouter, la Jeunesse n’a pas de visées pour la présidence et ne fait que l’accompagner. « Nous savons que s’il y a un choix ce sera un meilleur au poste. Nous l’accompagnerons, déciderons ensemble et ferons le travail ensemble », déclare-t-il.

Pour lui, l’accompagnement du président de la République ATT est une résolution de la 7e Conférence nationale de 2005, et ne devra plus faire l’objet de débat ou de controverse. « Le parti ne modifiera son soutien politique en soutien électoral à ATT ».

Il faut dire que cette décision de la 7e Conférence nationale a été contestée par certains camarades du parti qui pensent qu’il est inadmissible pour un grand parti comme l’Adema de ne pas présenter un candidat à la présidentielle.

A la différence de 2007 où le parti a soutenu ATT, des voies s’élèvent dans la Ruche en faveur d’une candidature sortie du rang du parti. Mais avant, le parti doit faire face à son congrès extraordinaire, prévu probablement en mai 2009. Au cours de ce congrès, il débattra de la question du retour des proscrits politiques qui avaient pris leur distance.

Sètè Traoré

23 Octobre 2008