Partager

Dans quelques jours, la communauté musulmane entamera le mois sacré et béni de ramadan. Un mois durant, les adaptes du prophète Muhammad (PSL) vont s’abstenir de nourriture, de boisson, de cigarettes ou de rapports sexuels du lever au coucher du soleil.

Le jeûne est un engagement privé entre le fidèle et Dieu. C’est un combat contre l’homme intérieur. C’est aussi le moment de faire le point des faiblesses personnelles. Si on rompt secrètement le jeûne, il n’y a que vous et Dieu qui le savent.

De ce fait, c’est essentiellement un test annuel de votre foi pendant un mois entier. Les fidèles s’abstiennent également de dire du mal de quiconque, de jurer, de respirer du parfum et même de se mettre en colère ou de regarder quoi que ce soit d’illégal.

Le ramadan est un mois particulier de l’année pour plus d’un milliard de musulmans dans le monde. C’est un temps consacré à une réflexion intérieure, à la dévotion envers Dieu et à la maîtrise de soi. Le ramadan est probablement le rite religieux musulman le plus universellement observé.

Le ramadan est le neuvième mois du calendrier lunaire islamique. On sert un repas (sahur) avant l’aube, de préférence le plus tard possible, et un autre après le coucher du soleil (iftar), à la rupture du jeûne.

La prière a lieu quelques minutes après le coucher du soleil. Comme le ramadan met l’accent sur la vie communautaire, souvent les musulmans partagent l’iftar à la mosquée la plus proche et invitent des amis, des parents et des voisins autour de ce repas.

Les 10 derniers jours du ramadan sont considérés comme hautement bénis, et en particulier la 27e nuit, la Nuit du destin ou Laylat al-Qadr, nuit au cours de laquelle le Coran a été révélé à Mohammed (PSL). Pour beaucoup de musulmans pieux, cette période est marquée par une intensité spirituelle toute particulière, et ils passent des nuits à prier et à réciter le Saint Coran. Les trois jours après le mois de ramadan sont des jours de fête, appelée Aïd el-Fitr.

Amadou Sidibé

28 Aout 2008