Partager

Le 18e sommet de l’Union africaine se termine aujourd’hui lundi, 30 janvier 2012, à Addis-Abeba avec l’élection du président de la Commission de l’Union. Le Gabonais Jean Ping est candidat à sa propre succession, mais sa concurrente, la Sud-Africaine Nkosazana Dlamini-Zuma, livre une campagne acharnée. Elle promet de travailler au développement économique et social, à l’élimination des conflits, à la promotion de la démocratie, à la bonne gouvernance et à l’émancipation des femmes. En soulignant que son peuple a joué un rôle majeur dans la libération du continent. En attendant le verdict, de nombreux diplomates affirment déjà que cette bataille pour le poste de président de la Commission aura des conséquences sur le fonctionnement futur de cette organisation. Au premier tour de scrutin, le président sortant Jean Ping a recueilli 27 voix, contre 26 à l’ancienne chef de la diplomatie sud-africaine Nkosazana Dlamini Zuma. Le vainqueur devra obtenir les 2/3 des votes pour être élu. Le scrutin s’annonce donc très serré. RFI.