Partager

Le Mali célèbre les 17 et 18 novembre 2016 la Journée africaine de la statistique (JAS). Le thème de cette 26e édition porte sur : « Le renforcement des statistiques économiques au service de l’intégration continentale, de la transformation structurelle et du développement durable».

sambel.jpg
Le 18 novembre de chaque année, le Système statistique national (SSN) du Mali, à l’instar de ceux des autres pays africains, célèbre la Journée africaine de la statistique (JAS). L’édition de cette année est placée sous la présidence du ministre de l’Aménagement du territoire et de la Planification, Sambel Bana Diallo.

Durant les deux jours de la célébration, il y aura, à partir de cet après midi, un match de football entre les travailleurs des MATP et MEF et l’Association des journalistes sportifs (AJSM). Demain, la journée sera consacrée à la célébration proprement dite de la journée avec un programme riche et varié. Il y aura des communications sur le renforcement des statistiques sectorielles pour soutenir l’élaboration des comptes nationaux rénovés, les statistiques économiques pour le suivi des ODD, etc. En plus, il y aura un stand d’exposition dans l’amphithéâtre de l’Institut d’études et de recherche en Géronto-Gériatrie (Maison des Aînés).

Le choix de l’apport des statistiques au développement durable et à l’intégration africaine comme thème n’est pas fortuit. En effet, les statistiques économiques de qualité sont importantes et indispensables pour évaluer les disparités zonales et suivre la conjoncture de chaque pays membre en vue de réaliser l’intégration régionale et la transformation économique de l’Afrique, et pour atteindre les buts fixés par les Nations unies dans le cadre des Objectifs de développement durable et par l’Union africaine dans le cadre de l’Agenda 2063 «L’Afrique que nous voulons ».

Sory I. Konaté

17 Novembre 2016

©AFRIBONE