Partager

Le respect des institutions de la transition, la refondation des institutions maliennes sur une base de nos valeurs sociétales et démocratiques. Voilà entre autres appétits qu’une association nouvellement créée se propose de combler à travers une saine éducation citoyenne.

Jamanadenw (les citoyens en langue nationale Bambara) se veut une initiative de chercheurs, d’entrepreneurs, d’agents de développement, de leaders communautaires, de maliens de l’extérieur, etc. «Il y a certes la crise mais la société malienne fonctionne bien», a tempéré le président de l’association, le Dr. Ibrahim Togola. Avant d’ajouter : «La société malienne a beaucoup de défi à relever». «Là où le Mali est partie est dû à un déficit de contrôle de l’exécutif», a souligné le Dr. Togola. «La démocratie malienne est malade», a-t-il ajouté.

jpg_Togola-2.jpgEn gestation depuis le mois d’avril 2012, les responsables de l’association Jamanadenw étaient face à la presse le 7 août pour exposer leur ambition : participer à la consolidation des institutions de la Républiques, renforcer l’éducation citoyenne en tant qu’organe de la société civile. La crise sociopolitique actuelle a été le précurseur de la création de l’association mais elle compte bien survivre après la crise. D’ici là, elle se dit disposer à «accompagner toutes les forces vives de la nation durant cette période cruciale». Le pays fait face à des efforts de réconciliation et d’unité pour reconquérir son intégrité territoriale.

A cela, «l’ensemble des forces vives de la nation» se doivent «un sursaut national», explique Jamanadenw dans une déclaration remise à la presse. Pour ses responsables, les institutions maliennes doivent être refondées «autour de nos valeurs sociétales avec l’exigence d’une vraie démocratie». Engagée à faire de la transition une réussite, l’association se dit disposer à s’associer à toutes les initiatives nationales et internationales.

Seydou Coulibaly

09 Août 2012

©AFRIBONE