Partager

La déception est énorme pour nos compatriotes. Alors que tout le monde rêvait de la première médaille olympique de notre pays, Daba Modibo Keïta a été éliminé dès les quarts de finale, provoquant une immense déception dans le pays.

C’est le Nigérian Chika Yagazie Chukwumerije qui a ruiné les espoirs du champion du monde des plus de 80kgs battu aux points 3-2. Le tournoi avait pourtant bien commencé pour notre compatriote qui s’était débarrassé de l’un des favoris pour la médaille d’or, le Français Mickael Justin Borot battu 6-5 au premier tour.

Après cette victoire, tous les espoirs étaient permis pour Daba Modibo Keïta arrivé à Pékin auréolé du titre de premier Africain sacré champion du monde dans la catégorie des lourds (+80kgs). Mais à la surprise générale, notre compatriote a échoué en quart de finale, victime du Nigérian Chika Yagazie Chukwumerije qui avait écarté le Vietnamien Van Hung Nguyen au tour initial.

L’illusion a été de courte durée pour nos compatriotes qui ont pu suivre le combat de Daba Modibo Keïta sur le petit écran. Après avoir remporté le premier round 1-0, le champion du monde des lourds est apparu complètement méconnaissable, manquant de précision dans ses coups mais aussi d’agressivité.

Au cours du combat, Daba Modibo Keïta et son challenger ont reçu plusieurs avertissements de la part de l’arbitre. Chika Yagazie Chukwumerije qui avait pris l’avantage dès le deuxième round, avait de bonnes raisons de temporiser et il appartenait à Daba Modibo Keïta d’attaquer et de prendre des risques.

Malheureusement, le champion du monde est resté sur la défensive jusqu’au bout, laissant filer la qualification en demi-finale au grand dame des millions de Maliens qui fondaient de gros espoirs sur ces J.O.. « Ca a été une journée pénible pour l’ensemble de la nation. Le titre de champion du monde est une gloire, mais la médaille olympique est un prestige et tout le monde rêvait de ça de cette année.

On ne l’a pas eu, mais c’est le sport, il y a toujours un gagnant et un perdant », a réagi le président de la République Amadou Toumani Touré visiblement touché par l’échec de Daba Modibo Keïta.
Notre compatriote avait été le premier Africain à remporter le titre mondial des lourds en 2007 à Beijing et depuis, Daba Modibo Keïta faisait figure de grand favori pour la médaille d’or aux J.O..

« Pour moi, c’est clair, l’objectif c’est la médaille d’or », avait déclaré le champion du monde lors de sa rencontre avec le président ATT le lundi 11 août au village olympique de Pékin en présence de toute la délégation malienne. Selon le coach Ramon, l’échec de Daba Modibo Keïta s’explique en grande partie par un tirage au sort difficile et la blessure du champion du monde. « N’eût été sa blessure, il aurait pu être repêché« , a indiqué le technicien cubain après l’élimination de Daba Modibo Keïta en quart.

Il faut rappeler que quatre combattants ont été repêchés à l’issue des quarts de finale : Akmal Irgashev (Ouzbékistan), Kristopher Moitland (Croatie), Arman Chilmanov (Kazakstan) et Abdelkader Zrouri (Maroc).

Après sa victoire contre Daba Modibo Keïta en quart de finale, le Nigérian Chika Yagazie Chukwumerije est tombé à son tour face au Grec Alexandros Nikolaidis avant de remporter la médaille de bronze dans le match pour la troisième place. La finale de la catégorie a tourné à l’avantage du Coréen Cha Dongmin qui a dominé Alexandros Nikolaidis aux points (5-4). C’est donc Cha Dongmin qui a remporté le précieux métal dont rêvait tout le Mali.

S. B. TOUNKARA

Essor du 25 Août 2008