Partager


Dans le cadre de sa campagne en vue d’inciter les autorités chinoises à inscrire leurs actions dans le respect strict des droits humains, Amnesty International-Mali, à l’instar de 25 pays à travers le monde, a organisé, le samedi 12 Juillet 2008, à la Tour de l’Afrique, une manifestation qui consistait à écrire le mot “Dignité ” à l’aide d’une chaîne de personnes.

En plus du Directeur exécutif d’Amnesty International-Mali, M. Saloum D. Traoré, cette manifestation a regroupé, entre autres, le Chargé de campagne de l’organisation, M. Kadari Kruman et les antennes Amnesty du district de Bamako.

Dans moins d’un mois, précisément le 8 Août 2008, les Jeux Olympiques s’ouvriront à Pékin (Chine). Mais d’emblée, la Charte olympique prescrit que l’olympisme repose sur “le respect des principes éthiques fondamentaux universels”. C’est effectivement sur cette base que l’organisation des J.O. a été confiée à la Chine.

Et en Avril 2001, le représentant du comité de candidature de la capitale chinoise avait affirmé : “En confiant à Pélin l’organisation des Jeux, vous contribuerez au développement des droits de l’homme”.

Pourtant, à quelques jours de l’évènement, la Chine n’a toujours pas réalisé de progrès dans le sens du respect des droits humains, fera savoir le Directeur exécutif d’Amnesty international-Mali. Les promesses des dirigeants chinois sont, à ce jour, démenties par les faits. La place reste systématiquement interdite aux pétitionnaires, journalistes, cyber-dissidents…

C’est pourquoi depuis quelques mois, Amnesty International-Mali multiplie les manifestations (conférence de presse, cross populaire, compétition de basket-ball…) afin d’amener les autorités chinoises à respecter les droits humains, a rappelé le Directeur exécutif.

Toujours dans cette perspective, le 12 Juillet 2008, veille de l’octroi des J.O. à Pékin, un évènement particulier, qui consiste à écrire des mots sympboliques à l’aide de chaînes de personnes, se déroule dans 25 points du globe…”, a fait savoir le Directeur exécutif, avant d’ajouter que le Mali a choisi le mot “Dignité”, pour la simple raison qu’il constitue l’essence même de l’homme. “C’est cette dignité qu’il faut aujourd’hui, pour les Chinois”, a-t-il martélé.

Aussi, le Directeur exécutif, M. Saloum D. Traoré, a saisi l’occasion pour réaffirmer l’opposition de son organisation au boycottage des J.O. de Pélin, mais exige, des autorités chinoises, le respect de leurs engagements. “Nous ne sommes pas pour le boycott. Par contre, nous sommes heureux que la Chine abrite les J.O. Aussi, nous souhaitons que les athlètes remportent beaucoup de médailles; mais que la Chine remporte la médaille des droits humains”, a-t-il conclu.


Moussa TOURE

14 Juillet 2008