Partager

Iyad Ag Ali, de l’Alliance du 23-Mai, signataire de l’Accord d’Alger avec le gouvernement malien, avait été mandaté par le gouvernement pour demander à Ibrahim Ag Bahanga de déposer les armes.

La médiation menée par Iyad à Tinzaouatène s’est soldée par un échec qui a vu une rupture de la trêve par Bahanga.

Selon des informations, Iyad ne se sentirait plus en sécurité au nord.

Il aurait regagné Bamako la semaine dernière avec toute sa famille qu’il a mise à l’abri dans un quartier de la capitale.

Serait-il menacé de représailles par ses anciens camarades et frères en rupture de ban ou s’est-il caché craignant la vindicte populaire ?

19 septembre 2007.