Partager

Le club des étudiants en hôtellerie et tourisme, de l’institut universitaire de gestion, organise depuis hier jeudi17 mai, les premières journées culturelles de l’étudiant en hôtellerie et tourisme. L’événement qui s’est déroulé dans l’enceinte dudit établissement, a enregistré la présence du représentant du ministre de l’Artisanat et Tourisme, du directeur général de l’HOMATHO et du directeur de l’IUG.

Créée depuis 1998, cette section forme des techniciens supérieurs en hôtellerie et tourisme pour répondre aux besoins cruciaux en ressources humaines auxquels le secteur était confronté. Cette formation selon le DER de l’Institut se fait en étroite collaboration avec l’Office malien du tourisme et de l’hôtellerie (OMATHO). Durant deux jours, les exposants animeront des conférences débats, sur le thème : « rôle de l’hôtellerie et du tourisme dans l’économie malienne » en plus des dégustations des plats traditionnels africains en passant par des défilés de mode.

Selon le Pr. Issiaka Ahmadou Singaré, l’Institut Universitaire de Gestion (ex EHEP) est un établissement d’enseignement supérieur technique à cycle court. Il a pour mission: la préparation des futurs diplômés à des fonctions d’encadrement et de responsabilité dans le domaine de la gestion des administrations et des entreprises, dont la filière de l’hôtellerie et du tourisme. C’est pourquoi, il s’est réjouit de l’initiative des étudiants pour l’organisation de ces journées culturelles.

« L’organisation des premières journées culturelles de l’étudiant en hôtellerie et tourisme a été initiée pour soutenir les actions déjà entreprises. Elle montre l’engouement des futurs techniciens à faire de ce secteur un créneau de lutte contre la pauvreté » notera la présidente du comité d’organisation, Kadiatou Konaté.

Elle soulignera qu’en tant que futurs techniciens dans le domaine, les étudiants veulent valoriser ce métier. Car pour elle, l’occasion est bonne pour tisser des liens de collaboration et d’intégration avec les autres établissements qui dispensent la même discipline.

Pour le représentant du ministre de l’Artisanat et du Tourisme, Boubacar Nafogou, ces journées revêtent trois significations à savoir: permettre une vision partagée de toutes les parties prenantes à la chose touristique, contribuer à donner plus de visibilité et faire un brassage entre les futurs techniciens.

Ramata TEMBELY

18 mai 2007.