Partager


Treize immigrés clandestins sont morts après avoir été jetés vivants en mer lors de leur voyage vers l’Italie, début septembre, a annoncé lundi le parquet du tribunal de Syracuse, en Sicile (sud de l’Italie).

jpg_im_copie.jpg
Les 13 hommes faisaient partie d’un groupe de 59 Nigérians, Nigériens et Ghanéens parmi lesquelles 14 femmes et deux fillettes, arrivé le 11 septembre en Sicile, selon le communiqué du procureur Ugo Rossi.

Dans un premier temps les forces de l’ordre avaient établi que « treize clandestins avaient été jetés en mer car décédés pour des raisons inconnues », selon la même source.

Les candidats à l’immigration meurent parfois de faim ou de soif lors de longues traversées et leurs compagnons de voyages les jettent alors par-dessus bord.

« L’enquête du parquet a permis de déterminer que 13 personnes étaient effectivement mortes. Les déclarations des étrangers ont permis d’apprendre que les treize immigrés clandestins disparus avaient été jetés en mer encore vivants« , poursuit le communiqué, précisant que cinq personnes, le commandant de l’embarcation et quatre autres passeurs, avaient été arrêtés.

Le parquet ne précise pas pourquoi les 13 ont été jetés à la mer, mais selon l’agence Ansa, ils ont trouvé la mort car leurs compagnons de voyage les avaient accusés de porter malchance.

(AFP) du lundi 13 octobre 2008