Partager


«La prétendue fusion AMRE-ATT-ADEMA est nulle et sans effet et n’engage nullement le Bureau exécutif national»


«Seydou Idrissa Maïga, auparavant Président actif de l’AMRE-ATT (l’Association Malienne de Reconnaissance à ATT) a été exclu de l’Association pour avoir unilatéralement scellé une fusion avec le parti ADEMA-PASJ, en violation des articles 24 et 27 des statuts et règlement intérieur de l’organisation. Toutefois, la prétendue fusion est nulle et sans effet et n’engage nullement le Bureau Exécutif National».

Ces propos ont été tenus le mardi 10 juin à la Maison de la Presse par Issa Traoré, Secrétaire général de l’AMRE-ATT au cours d’une conférence de presse.

La conférence de presse était conjointement animée par le Président d’honneur de l’Association, Mahamadou Boussiriou Maïga, qui avait pour la circonstance à ses cotés les coordinateurs des différentes cellules et d’associations amies, comme l’AMAS-ATT, représentée par son président Amadou Goïta, non moins Président de la jeunesse du Mouvement Citoyen et le Secrétaire général de l’AMRE-ATT, Issa Traoré.

Cette rencontre avait un seul objectif: informer les hommes de média des raisons de l’exclusion du président actif.

Relatant les faits, le Secrétaire général de l’Association d’expliquerque «l’idée de la fusion AMRE-ATT – ADEMA serait survenue suite à une lettre adressée au Président de l’ADEMA par le président actif, Seydou Idrissa Maïga, lui demandant de bien vouloir présider les cérémonies de commémoration de l’anniversaire de l’AMRE-ATT. En réponse, l’ADEMA aurait marqué son accord à une telle proposition à la condition que les deux entités fusionnent.

Ainsi, la cérémonie serait prise en charge par l’ADEMA, y compris le règlement des factures impayées du siège de AMRE-ATT, où le président actif habite avec sa famille. Cette proposition a été très vite rejetée par les différentes coordinations et le Président d’honneur, qui l’ont jugée contraire aux articles 24 et 27 des statuts et règlement intérieur de l’organisation».

Le président d’honneur de l’AMRE-ATT, Mahamadou Boussiriou Maïga, d’exprimer son indignation: «à notre grande surprise, Seydou Idrissa Maïga a unilatéralement signé une convention de fusion avec le parti de Dioncounda Traoré.

Cette prétendue fusion a été catégoriquement et immédiatement réfutée, par voix de presse, par le Bureau Exécutif National et, d’ailleurs, à travers la violation des textes et règlement, le président actif s’est auto-exclu. Cette exclusion sera entérinée au cours de la prochaine Assemblée générale».

En tout cas, le Président d’honneur a été formel: «AMRE-ATT demeure une association apolitique de reconnaissance et de soutien au Président de la République et restera ainsi».

Kassoum THERA

16 Juin 2008