Partager

Le 1er Décembre 2013, l’Institut des Sciences Politiques et Relations Internationales et Communication (ISPRIC) a organisé une visite pédagogique et culturelle à Dogodouman dans le cercle de Kati. Cette visite avait comme but de permettre aux étudiants de s’imprégner davantage sur l’histoire dudit village, dans lequel on peut trouver le Monument à la gloire des Sofas de Samory Touré. Cette excursion était placée sous l’égide du Professeur Aly Ben Boubacar Koïta et Alou Tiémoko Simaga.

D’ordinaire, chaque année l’Institut des Sciences Politiques et Relations Internationales et Communication (ISPRIC) organise des excusions à l’intérieur du pays, ainsi qu’à l’extérieur afin de donner le maximum de connaissances à ses étudiants sur la culture et la tradition du pays. A cet effet, il a organisé cette année une visite pédagogique, culturelle et instructive au village de Dogodouman.

Les délégations ont quitté Bamako vers 10h30 et sont arrivées dans ledit village dans l’enthousiasme et l’allégresse. Ils ont été reçus par le chef de Village, Sidiki Camara, un octogénaire qui a félicité cette belle initiative de l’ISPRIC, car, elle donne des occasions aux jeunes de connaître l’histoire du Mali.

«En réalité la bataille d’ici était très catastrophique envers Samory et ses soldats. Car, les ennemis étaient sur la colline alors que Samory Touré et ses guerriers étaient en bas. Donc, les fusils n’ont pas trop de force pour atteindre les ennemis qui sont en haut. Et le monument est légendé par le Kémébourama qui était le chef de guerre de Samory Touré. La bataille a registré plusieurs morts. C’est pourquoi on a construit ce géant Monument symbolique en leur nom» a-t-il raconté.

Par la suite, les visiteurs ont pris la direction de l’aire de bataille et du monument appelé «Monument à la gloire des Sofas». Ils étaient guidés par Broulaye Camara qui est le conseiller du chef de village et non moins Directeur de la Troupe des masques et marionnettes Mawassadiè au Centre de Création Formation Résidence Donniyaso de Dogodouman. Ce monument est le lieu où Samory Touré a perdu la majorité de ses soldats.

Les excursionnistes ont ensuite eu droit à une conférence- débats sur : «L’empereur Samory Touré», animée par Mamadou Sissoko Spécialiste en KÔ.

Dans l’après-midi, le chef de mission Aly Ben Boubacar Koïta qui est un éminent professeur de l’ISPRIC et Alou Tiémoko Simaga, responsable des étudiants, ont offert des cadeaux aux meilleurs élèves de l’école Dogodouman, au nom de leur Institut.

A retenir qu’Almamy Samory Touré est né vers 1830 à Miniambaladougou, une localité qui se trouve aujourd’hui sur le territoire Guinéen, et est décédé le 2 juin 1900 au Gabon. Il fut le fondateur de l’empire Wassoulou et il a résisté à la pénétration coloniale française en Afrique de l’Ouest.

Envoyés spéciaux

Mohamadou FOMBA et Seydou Karamoko KONE

04 Décembre 2013