Partager

Surnommé Iso Lô par ses intimes, Ismael Lô naît en 1956 au Niger, mais il passe toute son enfance au Sénégal. Très tôt, il se passionne pour la musique et la peinture. Et dès l’âge de 18 ans, il s’inscrit à l’école des Beaux Arts.

A la fin de ses études, Ismael Lô choisit pourtant de travailler dans la société de transit de son oncle. Mais les week-ends, il fait des prestations musicales qui lui rapportent jusqu’à dix fois son salaire. Cela ne le fait pourtant pas renoncer à son emploi salarié qu’il juge sécurisant.

Grâce à Oumar Pène, un musicien de l’ancien groupe de Youssou N’Dour, le Super Diamano, Iso Lô y effectue un passage très enrichissant. Ensuite, il quitte le Sénégal pour l’Espagne, où il obtient un emploi de décorateur. Mais il se consacre finalement à la musique, dans une boîte de nuit des environs de Las Palmas.

Il retourne plus tard à Dakar, mais avec, dans ses valises, un album qui marquera son retour sur la scène musicale sénégalaise : “Djiguenir Ndakaru Ndiaye ”. Après ce succès fulgurant, il se responsabilise en fondant un foyer familial.

Après deux années de travail et de recherche acharnée, il sort un titre, “Wadiour ”, dont la qualité lui permet de signer un contrat avec la maison de production française, BARCLAY.

Cet appui institutionnel lui ouvre aussitôt les portes du showbiz international. Désormais installé dans le cercle très fermé des stars mondiales de la musique, il se produit à travers les continents.

Du coup, ses partenaires français lancent, sur le marché, une compilation de ses meilleurs succès: un album intitulé…”Ismael Lô ”. C’est ainsi qu’en plus d’autres distinctions lors de grandes rencontres artistiques internationales, il reçoit le trophée RFI-SACENS en Octobre 1992.

Oumar DIAWARA

08 avril 2008.