Partager

Le lancement officiel du Réseau des femmes musulmanes africaines a eu lieu jeudi dernier à Bamako. Placée sous la présidence du ministre de la Promotion de la femme, de l’Enfant et de la Famille, Mme Sina Damba, la rencontre a enregistré la présence des membres du gouvernement, des institutions de la République, du corps diplomatique et consulaire accrédité au Mali.

Les objectifs du Réseau des femmes musulmanes d’Afrique sont la promotion et le renforcement de ses membres, la mise sur pied d’une plateforme d’échange, de production et de gestion des connaissances et expériences sur le statut et les droits, la diffusion des informations des meilleures pratiques et les différentes expériences en matière de participation politique.

Selon le ministre Mme Maïga, la mise en place du Réseau d’échanges pour l’amélioration de la participation politique des femmes africaines musulmanes, constituera une opportunité pour les pays africains dont le Mali, qui dispose d’une Constitution laïque, bien que sa population soit constituée majoritairement de musulmans d’avoir un mécanisme de consultation et une plateforme d’échanges aptes à éclairer leur prise en charge de décision dans l’adoption de mesures en faveur de la promotion de la femme. « Nous espérons que ce réseau sera doté de moyens nécessaires pour jouer son rôle », a-t-elle dit.

Pour le représentant résident du Pnud au Mali c’est un point décisif du processus de mise en œuvre de l’Objectif du Millénaire pour le développement relatif à la promotion de l’égalité et de l’autonomisation des femmes. « C’est aussi la concrétisation de l’un des objectifs de la stratégie genre du Programme des Nations unies pour le développement qui souhaite la participation des femmes dans la gouvernance politique ».

Les travaux, qui prendront fin ce vendredi, permettront aux participants venus de l’Afrique et d’ailleurs de se pencher sur plusieurs questions comme islam et genre, islam et droit, genre, islam et participation politique, expériences personnelles des femmes parlementaires, des femmes au gouvernement et réseau et opportunités.


Idrissa Sako

28 Novembre 2008