Partager

Conduite par Housseyni Basaran consul honoraire du Mali en Tusquie, une importante délégation d’hommes d’affaires turcs séjourne dans notre pays depuis hier. Organisée par l’Agence pour la Promotion des Investissements (API-Mali) l’objectif de la mission est de promouvoir les secteurs porteurs de l’économie malienne auprès de ces investisseurs potentiels qui portent un intérêt particulier aux secteurs coton-textile, matériaux de construction (cimenterie) et au programme des 20 000 logements sociaux du Mali.

Outre le Consul Honoraire du Mali en Turquie, la délégation turque comprend également ?,zkan Karaca, président de l’Association des exportateurs de textile et Directeur Général de la Société d’exportation de chaussures de Turquie, ULTRA, Fatih Yarkin et Halil Sahin Koç, tous deux évoluant dans l’industrie textile.

Hier, la délégation turque a eu une séance de travail au ministère de l’Industrie, des investissements et du commerce avec les structures étatiques et privées impliquées dans la promotion du secteur coton-textile au Mali : API-Mali, AZI-Mali, DNI, DNCC, COMATEX, FITINA, BATEX-CI et MASEDA.

Souhaitant la bienvenue à la délégation turque, le Secrétaire Général du ministère de l’Industrie, des investissements et du commerce, Mamadou Traoré, s’est dit honoré du choix porté sur le Mali par la partie turque. Avant de déclarer que cette mission revêt pour son département une grande importance dans la mesure où elle s’inscrit dans la stratégie de la croissance accélérée de l’économie malienne.

D’autant que le secteur coton-textile fait vivre directement au moins 3 millions de personnes. Malheureusement, a regretté M. Traoré, 97% du coton fibre produit au Mali sont exportés sans aucune transformation. Ce qui laisse, en revanche, la possibilité d’une valorisation du secteur coton-textile tant souhaitée par le gouvernement du Mali.

A la lumière de ces réalités, la mission économique de la délégation turque apparaît comme une occasion en or à saisir au bond par la partie malienne. Si l’on sait que la Turquie, avec ses 76 millions d’habitants, est le plus grand marché émergent disposant d’une expertise avérée dans le secteur coton textile.

Elle exporte pour 25 milliards de dollars de produits textiles, principalement en direction de l’Union européenne. Pour la petite histoire, la Turquie est le deuxième exportateur mondial de chaussettes, après la Chine. Sixième pays producteur de coton, la Turquie est obligée d’importer l’or blanc à cause des immenses besoins de son industrie textile.

Le Consul honoraire du Mali en Turquie, qui dit se sentir très Malien, a, par ailleurs, fait part de sa détermination de susciter des opportunités d’affaires entre nos deux pays.

Les hommes d’affaires turcs ont indiqué qu’ils sont intéressés à investir, dans un premier temps, dans le créneau de la filature et, par la suite, ils pourront explorer d’autres créneaux toujours dans l’optique de la valorisation du coton malien. Ils envisagent également d’importer l’or blanc du Mali dont la qualité les a très bien impressionnés.

En compagnie des représentants d’API-Mali, la délégation turque s’est rendue chez Amadou Djigué, Consul honoraire de la République de Turquie au Mali, le PDG de la CMDT et le président de la CCIM. C’est ce jeudi que la délégation turque fera le déplacement de Ségou où elle aura, sur place, des échanges avec les responsables de la COMATEX et du CERFITEX.

Yaya SIDIBE

29 Juillet 2010.