Partager

Selon un nouveau rapport intitulé Snapshot Africa, publié par l’Agence multilatérale de garantie des investissements (Miga), une institution du Groupe de la Banque mondiale chargée de promouvoir le secteur privé, l’Afrique subsaharienne est en passe de devenir, pour les investisseurs, une destination plus intéressante et plus accueillante.

Ce rapport est un extrait d’une étude réalisée par la Miga qui compare les coûts d’exploitation et les conditions offertes aux investisseurs dans six secteurs de neuf pays d’Afrique subsaharienne : Ghana, Kenya, Lesotho, Madagascar, Mali, Mozambique, Ouganda, Sénégal et Tanzanie.

L’étude est la cinquième d’une série d’analyses sectorielles entreprises dans le cadre du programme Global Entreprising Benchmarking de la Miga. Elle vise à aider les intermédiaires chargés de la promotion des investissements dans les pays en développement à attirer des investissements étrangers directs (IED).

Au total, près de 300 investisseurs étrangers et nationaux ont été interrogés dans le cadre de cette étude. Snapshot Africa examine, du point de vue des investisseurs, le caractère attractif des six secteurs d’activités suivants : les textiles, la confection de vêtements, l’industrie alimentaire et les boissons, l’horticulture, le tourisme et les centres d’appels téléphoniques.

Alexis Kalambry

06 février 2007.