Partager


Tiébilé Dramé candidat malheureux à l’élection présidentielle de mai dernier, président du PARENA et vice-président du FDR (regroupement politique de l’opposition) ne pourra pas se présenter à l’élection législative de juillet prochain. Ainsi en ont décidé les neuf sages de la cour constitutionnelle. Motif invoqué, son colistier de l’URD l’honorable Cheichna Hamalla Bathily, serait né dans plusieurs localités différentes. Toute incohérence qui a fait tomber le regroupement PARENA-ADEMA-URD dans la circonscription électorale de Nioro du Sahel. Avec lui le président du parti du Bélier Blanc. Dans un micro trottoir que nous avons organisé pour la circonstance, les personnes que nous avons approchées, reprochent au président du PARENA de n’avoir pas su choisir son compagnon politique, en conformité avec son slogan de campagne de la présidentielle  » un autre Mali est possible « .


Drissa Diarra enseignant à la retraite : « Me Barry aurait pu se montrer plus grand »


L’invalidation de la liste PARENA-ADEMA-URD à Nioro du Sahel, sur laquelle figurait Tiébilé Dramé, n’est que le seul fait de Me Hassane Barry, cela pour des règlements de compte personnel. Je trouve cela vraiment regrettable.
Tout compte fait, avec la présence de Tiébilé et de Cheickna Hamalla Bathily à l’Assemblée nationale le débat politique dans cette institution aurait été plus incisif.
Mais la faute de Tiébilé Dramé est de n’avoir pas été vigilant avec son partenaire politique. Donc je souligne que c’est vraiment dommage et même regrettable le président du PARENA soit éliminé de la sorte dans la course à la députation.
Me Hassane Barry aurait pu se montrer plus grand en mettant au devant l’intérêt de la nation au devant de son intérêt particulier.

Aboubacar Bangoura, étudiant à la FSEG : « Tiébilé n’a pas été vigilant »

Nous sommes dans un pays de droit et si les sages de la Cour constitutionnelle ont des preuves palpables sur le dossier de Cheickna Hamalla Bathily, dans ce cas-ci, Tiébilé doit s’en prendre à lui-même.
Car dans la politique, il faut être prévisible et savoir choisir avec qui, il faut cheminer, c’est cela qui a vraiment manqué au président du Parena.

Bouraïma Diaby, professeur d’enseignement secondaire : « La Cour constitutionnelle a dit le droit »

Je pense que la cour constitutionnelle n’a fait que dire que le droit en ce qui concerne l’invalidation de la liste de Tiébilé et de Cheickna Hamalla Bathily. Tiébilé n’a pas eu tort de composer avec Bathily parce que malgré tout ce qu’on lui reproche, celui-ci bénéficie d’une grande audience à Nioro du Sahel, tout comme le président du PARENA lui-même. Je ne suis pas un spécialiste du droit, mais je pense que les organes chargés de l’organisation des élections devraient repousser un peu la date des législatives, surtout que la présidentielle a été suivie de contestation.

Ibrahima Kane, réparateur de téléphone mobile : « Tiébilé dévrait former une liste purement Parena comme IBK en Commune IV »

Tiébilé Dramé s’est laissé pièger par le député Cheichna Hamala Bathily, car qui connaît le parcours de cet homme au Mali sait à l’évidence que c’est quelqu’un avec qui il ne faut pas composer. Comme Tiébilé Dramé est un opposant farouche au pouvoir en place, celui-ci en a profité. Sinon, si cela tenait à moi seul, j’aurais conseillé à Tiébilé de former une liste purement Parena à Nioro du Sahel comme IBK l’a fait en commune IV avec sa formation politique, le RPM. Car il ne faut pas oublier avant tout que si les élections se déroulent dans les règles de l’art, il n’est pas facile de le battre dans cette localité qui l’a vu naître.

Moussa Coulibaly, professeur et sociologue ; « Tiébilé devrait choisir des colistiers qui correspondent à son slogan de campagne pour la présidentielle »

Le président des béliers blancs avait comme slogan de campagne pour la présidentielle de 2007 « un autre Mali est possible ». Donc, il devrait chercher des partenaires de listes qui répondent à ce slogan. Je pense cet « autre Mali » ce n’est pas avec des personnes comme Bathily qu’on va le concevoir et le construire. Pour deux raisons, Tiébilé devrait refuser de composer avec Bathily : primo, c’est un homme contreversé et secundo, il manque d’une culture politique.
Je pense qu’à l’avenir, il faut filtrer la candidature des honorables députés devant siéger à l’Assemblée Nationale et rehausser le niveau du débat.

05 juin 2007.