Partager

Une dizaine de personnalités proches de l’ex-président nigérien renversé Mamadou Tandja, ont été interpellées dimanche à Niamey pour des « activités subversives » présumées, a-t-on appris lundi de source policière.Parmi les personnes interpellées figurent les anciens ministres des Finances, Ali Lamine Zène et de la Justice Garba Lompo ainsi que des directeurs de sociétés. .Dans une déclaration lue dimanche soir à la radio et télévision publique, le ministre de l’Intérieur de transition, Ousmane Cissé, a sévèrement mis en garde certaines « personnes dont les agissements sont aux antipodes de la marche actuelle du peuple nigérien ».Le ministre accuse, sans les identifier, des « individus de s’acharner à perpétuer par leurs dires, leurs écrits et leurs comportements, des dérives qui ont plongé le pays dans la situation de tension » d’avant le coup d’État.Les putschistes ont promis de rendre le pouvoir aux civils après une période de transition dont la durée n’a pas été fixée.AFP.