Partager

une-2422.jpgFraîchement nommé à la faveur du remaniement ministériel effectué le 24 septembre 2015, le ministre de la sécurité et de la protection civile, le colonel Salif Traoré faisait son baptême de feu hier, jeudi 26 novembre 2015 à l’Assemblée Nationale où il était interpellé par le président de la commission défense de l’hémicycle, l’honorable Karim Keïta non moins fils du président IBK.

Les questions orales adressées au ministre portaient sur la situation sécuritaire au Mali plus précisément l’attentat terroriste perpétré à l’hôtel Radisson Blu, le vendredi dernier, ayant fait des morts et des blessés. Cette interpellation a laissé un arrière goût d’inachevé, car les uns et les autres s’attendaient à une chaude empoignade entre l’interpellateur et l’interpellé sur les failles du système sécuritaire, mais à l’issue de l’interpellation le ministre fut félicité par le député Karim Keïta. Les différentes questions posées par le président de la commission défense de l’hémicycle, l’honorable Karim Keïta avaient trait à l’insécurité galopante dans le pays et à l’attaque survenue le vendredi passé à l’hôtel Radisson. Dans ses réponses, le ministre a fait savoir que l’attaque de Radisson Blu a été menée par deux individus armés. Et l’assaut a été lancé de 9h30 à 16h. Selon lui, vers la fin de l’opération, les forcés armées maliennes ont été appuyé par les forces françaises. Et de poursuivre qu’il y a eu 22 victimes dont les 2 terroristes. « L’enquête est en cours et avance bien. Contrairement à ce qui se dit, les terroristes ne sont pas venus dans le véhicule diplomatique qui était sur le lieu de l’attaque», a-t-il dit. En ce qui concerne les stratégies de lutte contre le terrorisme, il a mis l’accent sur l’anticipation, la préparation et la formation des forces armées.

« Il faut tirer toutes les leçons de ce qui a été fait et ce qu’il y a lieu de faire. La lutte contre le terrorisme est une priorité pour notre équipe. Nous avons créé une section consacrée à la lutte contre la cybercriminalité », a-t-il dit. A l’en croire, les forces classiques ne sont pas outillées pour faire face à certains défis. Lors de son deuxième passage, l’honorable Karim Keïta a félicité le ministre malgré qu’il ait occulté certaines questions. « Moi personnellement j’ai été plus qu’édifié. Nous sommes fiers de vous. Vous vous êtes rendus sur les lieux », a conclu le fils d’IBK.

Aguibou Sogodogo


Colonel Major Salif Traoré, Ministre de la Sécurité à propos de l’affaire Radisson Blu : « Les enquêtes progressent bien, nous avons procédé déjà à quelques interpellations »

« Le bilan des événements tragiques de l’Hôtel Radisson Blu de Bamako reste toujours le même : 22 morts dont 2 gendarmes et 3 blessés, mais les enquêtes progressent bien, nous avons procédé déjà à quelques interpellations et le Mali bénéficie de l’accompagnement de toute la communauté internationale notamment Ecap Sahel, la MUNISMA, la France, les USA, la Belgique, le Canada avec des moyens techniques de dernières générations », a déclaré le Colonel Major Salif Traoré, ministre de la Sécurité et de la Protection Civile à sa sortie de la réunion d’urgence sur la situation sécuritaire tenue à huis clos , le jeudi 26 Novembre 2015, entre le Gouvernement malien et le corps diplomatique accrédité au Mali.
La rencontre de concertation qui portait sur la situation sécuritaire dans notre pays, selon le ministre de la Sécurité et de la Protection Civile, Colonel Major Salif Traoré, a regroupé au ministère des Affaires Etrangères d’une part, les ambassadeurs, les chefs de missions diplomatiques et les consuls et d’autre part, les ministres des Affaires Etrangères, Abdoulaye Diop, de la Coopération Internationale, Cheicknè Seydi Hamadi Diawara et de la Sécurité et de la Protection Civile, Colonel Major Salif Traoré.

Après le point sur la situation sécuritaire, dira Salif Traoré, la réunion a abordé le sujet des événements tragiques, du vendredi 20 novembre dernier, de l’Hôtel Radison « Les enquêtes progressent bien, nous avons procédé déjà à quelques interpellations. Comme les enquêtes sont très sensibles, je préfère m’arrêter là pour ne pas compromettre certaines de nos sources. Le Mali bénéficie de l’accompagnement de toute la communauté internationale notamment Ecap Sahel, la MUNISMA, la France, les USA, la Belgique, le Canada avec des moyens techniques de dernières générations », a-t-il dit.

De son côté, le ministre des Affaires Etrangères, Abdoulaye Diop a noté que le corps diplomatique à souhaiter avoir un échange portant entre autres sur l’attentat à l’hôtel Radison Blu, les évolutions des enquêtes en cours et les mesures de sécurité des étrangers qui vivent au Mali. « Nous sommes sortis réconfortés, le corps diplomatique a salué la promptitude et la rapidité avec laquelle les forces de sécurité malienne sont intervenues pour sauver des vies humaines. Il a salué également le leadership dont a fait preuve le département de la Sécurité et de la Protection Civile et l’ensemble des forces de sécurité dans la gestion de cette crise. Nous sommes partis d’un engagement plus fort de nos amis étrangers pour renforcer leur appui dans le domaine de la défense et de la sécurité. » a expliqué Abdoulaye Diop.
Pour sa part, le porte-parole du corps diplomatique, Alexy Douliane et non moins ambassadeur de la Russie au Mali, a indiqué que la présente rencontre a été à la fois réconfortante et très utile en pratique pour éviter ces genres de situation à l’avenir.

Moussa Dagnoko

Le Républicain du 27 Novembre 2015