Partager

La montagne a accouché d’une souris


L’interpellation des ministres par les députés sur un sujet bien précis fait partie des missions traditionnelles dévolues à l’Assemblée Nationale. En effet, les députés ont pour rôle classique l’examen et l’adoption des lois ainsi que le contrôle du travail de l’exécutif. Lorsque ce travail se fait loin des caméras, micros et plumes, cela sort du coup de l’ordinaire. Comme on le dit souvent, à situation exceptionnelle, il faut des mesures exceptionnelles.


Mais la resolution qui a été adoptée par les députés à l’issue de leur huis clos du 19 juin 2008 dans la salle Modibo Keïta ne contient rien d’extraordinaire ou d’exceptionnelle. C’est du déjà vu et entendu. Les mots clés de la résolution sont: charge, exhorte, félicite, s’engage, salue, remercie, invite appelle, demande, apporte, rappelle, exprime, adresse, réaffirme, condamne, s’incline entre autres.

Nous vous proposons en intégralité la résolution adoptée par l’Assemblée Nationale réunie à huis clos le 19 juin 2008 sur la crise au Nord-Est du Mali plus précisement dans la région de Kidal. Il faut rappeler que l’opposition parlementaire composée des groupes parlementaires RPM (11 députés) et PARENA-SADI (9 députés) avait décidé de ne pas participer aux débats.

La résolution

Réunie à huis clos en séance d’interpellation du Gouvernement sur les problèmes du Nord, ce jour 19 juin 2008, dans la salle Modibo Keïta.

Vu la Constitution du 25 février 1992

Vu le Règlement Intérieur de l’Assemblée Nationale

Vu les Résolutions 06-04 du 12 juin 2006, 06-05 du 14 juillet 2006 relatives aux évènements survenus dans la région de Kidal

Après avoir entendu le gouvernement représenté par :

– M. le Ministre de l’Administration Territoriale et des Collectivités Locales

– M. Le Ministre de la Sécurité Intérieure et de la Protection Civile

– M. le Ministre de la Défense et des Anciens Combattants

– Mme la Ministre Chargée des Relations avec les Institutions, Porte Parole du Gouvernement.

L’Assemblée Nationale

– Profondément préoccupée par l’ampleur et la dimension que prennent les évènements tragiques et douloureux au Nord Est de notre pays ;

Considérant que la Pacte National constitue le cadre de référence pour la paix et le développement socio-économique dans les Régions Nord de notre pays ;

– Considérant que l’accord d’Alger signé le 04 juillet 2006 est un acte souverain accepté par notre pays afin de ramener la paix et la sécurité dans les régions Nord de notre pays ;

– Considérant les efforts de nos Forces Armées et de Sécurité pour assurer la défense du territoire national, la sécurité des citoyens et la protection de leurs biens sur l’ensemble dudit territoire ;

– Condamnant la prise d’otages, les embuscades permanentes contre les convois de ravitaillement, actes posés par des bandits armés avec à leur tête Ibrahim Ag BAHANGA ;

– Considérant les attaques perpétrées contre les Forces Armées nationales et la destruction des outils de développement financés par le Gouvernement au bénéfice des populations laborieuses ;

– Considérant la mobilisation de toutes les forces vives de la nation dans le sens d’un retour rapide de la paix dans notre pays ;

– Saluant les efforts énormes déployés par son Excellence Monsieur le Président de la République, le Gouvernement et toutes les bonnes volontés pour un retour rapide de la paix ;

– Prenant en compte la disponibilité des pays amis de la Région CEDEAO, d’Afrique et du monde à aider notre pays pour parvenir à une solution définitive à ce conflit fratricide ;

– Consciente de la complexité des problèmes du Nord-Mali et de la nécessité d’oeuvre à leur normalisation progressive par le dialogue fraternel et par les autres ressorts de la culture millénaire de la nation malienne.

L’Assemblée Nationale

Après en avoir délibéré,

1. S’incline pieusement davant la mémoire de toutes les victimes de ces évènements douloureux et exprime toute sa solidarité aux familles éplorées ;

2. Condamne sans réserve les attaques perpétrées contre les Forces Armées et de Sécurité à Tinzaouatène, Aguel’hoc, Ansongo, Diabali, Dogofri et singulièrement celle plus meurtrière d’Abéïbara contre la caserne militaire ;

3. Réaffirme son soutien à nos forces armés et de sécurité et exprime toute sa solidarité avec les hommes qui sur le terrain, assurent la défense de notre pays ;


4.
Adresse à ses dignes fils toute sa reconnaissance pour leur comportement républicain avec comme souci permanent la préservation de l’unité nationale et de la cohésion sociale ;


5.
Exprime sa solidarité avec les populations de la Région de Kidal auxquelles la bande d’Ibrahim Ag Bahanga impose des souffrances dans le seul but de la défense de ses intérêts personnels ;


6.
Rappelle que le Mali démocratique et pluraliste d’aujourd’hui ne pourrait et ne saurait justifier le recours aux armes comme moyens d’expression ;


7.
Félicite son Excellence le Président de la République Monsieur Amadou Toumani Touré et le Gouvernement par tous les efforts qu’ils déploient inlassablement afin de ramener la paix et la sécurité dans le Nord de notre pays ;

8. Apporte tout son soutien à son Excellence Monsieur le Président de la République pour sa volonté à privilégier le dialogue et la concertation dans la résolution de ce conflit, mais aussi pour sa fermeté clairement exprimée le 08 juin 2008 ;


9.
Demande au peuple malien d’apporter sa solidarité et son soutien aux institutions de la République afin de relever le défi de la paix et de la cohésion nationale ;

10. Appelle Ibrahim Ag Bahanga et sa bande à libérer sans conditions tous les otages qu’ils détiennent, à déposer les armes et à inscrire toutes leurs actions dans la mise en oeuvre de l’Accord d’Alger ;

11. Invite le Gouvernement de notre pays à poursuivre sans relâche la mise en oeuvre de l’accord d’Alger pour le retour rapide de la paix dans notre pays ;


12.
Remercie vivement le Gouvernement de la République Algérienne Démocratique et Populaire pour son rôle de médiateur dans ce douloureux conflit ;


13.
Salue toutes les initiatives d’apaisement de la grande Jamahiriya Arabe Libyenne qui s’efforce de créer un environnement favorable au dialogue entre les deux parties;


14.
S’engage à apporter tout son appui au Chef de l’Etat et au Gouvernement afin de ramener la paix, la sécurité dans notre pays ;
15. Félicite le Chef de l’Etat pour son initiative d’organiser à Bamako une Conférence des pays riverains de la bande Sahélo-Saharienne sur les problèmes de sécurité dans cette zone ;

16. Exhorte les populations à garder leur calme et leur sérénité habituels afin de consolider la cohésion de notre peuple et de continuer à faire de notre pays un exemple de véritable nation. A cet égard, elle les invite à ne pas confondre les paisibles populations du Nord avec ceux qui ont délibérément choisi les armes comme moyen d’expression ;


17.
Charge le Président de l’Assemblée Nationale du Mali à transmettre la présente Résolution à Monsieur le Premier Ministre conformément aux dispositions de l’Article 86 du Règlement Intérieur.

Daba Balla KEITA

Source: Assemblée Nationale

23 Juin 2008