Partager

La vague de froid qui balaie l’Europe touche également l’Afrique du Nord: au moins 44 personnes sont mortes en une semaine en Algérie en raison de fortes chutes de neige et d’une baisse des températures et la presse est très critique envers les autorités. En Europe, la vague de froid a déjà tué plus de 500 personnes en une dizaine de jours. Après la surprise des premiers jours et l’espoir déçu d’un rapide redoux, la presse a accru ses critiques jeudi contre l’impréparation des autorités face aux milliers de foyers isolés par la neige et les pluies, privés d’électricité, de chauffage et de nourriture. L’autre conséquence de cette semaine d’enfer pour les Algériens, c’est la hausse vertigineuse de la bonbonne de butane pour se chauffer, qui est passée de 500 dinars (5 euros) -grand maximum en temps normal- à 2.000 parfois 3.000 dinars, selon L’Expression. Les prix des produits alimentaires ont également flambé. Plusieurs boulangeries ont fermé faute d’approvisionnements en farine, selon la Chaîne 3. Pas de carburant, de bonbonnes de gaz butane, de médicaments et jusqu’à la semoule qui a manqué, « réduisant les habitants à se nourrir de légumes secs », selon les témoignages d’habitants des régions nord-est de l’Algérie.