Partager

En prélude à l’élection du président de l’Association des Ivoiriens du Mali (AIM) le 24 août prochain, l’un des candidats, Jacques Kouassi Bénié, et son directeur de campagne Monoko Novey Toaly ont animé un point de presse mercredi dernier à Bamako.

L’objectif de la rencontre, selon le directeur de campagne du candidat à la présidence de l’Association des Ivoiriens du Mali, Jacques Kouassi Bénié, était d’échanger et de présenter le programme d’activité du candidat.

Ce programme, qui touche à tous les domaines, notamment la réhabilitation au sein de l’Association qui est tombée dans une certaine hibernation depuis 2003 ambitionne aussi de rassembler tous les Ivoiriens résidents au Mali. « Notre candidature est pour nous, l’expression du sens de parents, de frères, de sœurs que la communauté AIM entend symboliser » , a dit M. Kouassi.

Ils sont plus de 2000 Ivoiriens recensés officiellement à l’ambassade de la République de Côte d’Ivoire au Mali. « Mais, nous sommes aujourd’hui près de 7000 sur l’ensemble du territoire malien. Cela fait suite aux événements que notre pays a connus en 2002 quand beaucoup de nos compatriotes sont arrivés » . Le candidat Bénié entend donc renforcer l’union, la solidarité et l’entraide entre ses compatriotes en respectant les lois du Mali.

Le travail, le social, l’éducation, la promotion de la culture ivoirienne sont autant d’axes en bonne place dans le programme de Jacques K. B. qui réside au Mali depuis plus de 15 ans. « Il n’a jamais cesser de créer les conditions afin d’être à l’écoute de cette communauté et de donner toute sa disponibilité » .

« Au regard de ce qui précède, la candidature, la nôtre répond à la maîtrise des réalités précisément les difficultés, les problèmes, les soucis… qui minent malheureusement notre communauté » , a dit le directeur de campagne M. Monoko pour qui, l’élection de Jacques à la tête de l’AIM participerait à la formation d’une communauté qui pourra être utile non seulement à elle-même, mais aussi au pays d’accueil sans omettre le pays d’origine.

Les conférenciers ont lancé un appel à tous les Ivoiriens du Mali détenteurs des pièces d’identité ou toutes autres pièces légales sauf les cartes consulaires délivrées depuis seulement le mois de mai dernier à sortir le dimanche 24 août pour choisir leur président. Pour le scrutin, deux bureaux de vote sont ouverts à Bamako et Sikasso. « C’est là où il existe une forte concentration de nos compatriotes » , a expliqué Monoko.


Idrissa Sako

21 Août 2008