Partager

Un atelier de restitution et d’échange sur les résultats des travaux de la commission de réflexion pour l’intégration des écoles coraniques dans le système éducatif malien a eu lieu du 22 au 24 juillet à l’Académie africaine des langues. L’ouverture était placée sous la présidence du ministre de l’Education, de l’alphabétisation et de la promotion des langues nationales, Bocar Moussa Diarra.

Depuis 4 ans, le ministère de l’éducation a mis en place une commission de réflexion pour conduire une étude visant à identifier les voies permettant d’intégrer les écoles coraniques dans le système éducatif national. Selon le Ministre Bocar Moussa Diarra, l’analyse des résultats des actions menées par ladite commission dirigée par Mamadou Diamoutani du Haut conseil islamique a permis de tirer les enseignements suivants : les écoles coraniques jouent au Mali et dans les pays visités par la commission un rôle pionnier d’institution éducative permettant aux populations d’accéder à l’écriture et à la lecture qui sont des disciplines de base pour les apprentissages ; en dépit des insuffisances et difficultés d’adaptation au contexte socioéducatif, les écoles coraniques continuent de jouer pour plusieurs enfants en âge de scolarisation une des premières structures éducatives de base et de formation pour la vie.

En termes de couverture éducative, dira le ministre, il convient de souligner que sur l’ensemble du territoire, on dénombre 3.658 écoles, 4.652 maître coraniques et 111.145 élèves coraniques.Compte tenu de ces constats, la prise en compte des écoles coraniques dans les politiques éducatives devient une nécessité pour l’atteinte de l’éducation pour tous d’ici 2015.

O. K

29 Juillet 2013