Partager

L’album « Songhai », enregistré dans les années 1988 par le groupe espagnol Ketama et le maestro malien de la Kora, Toumani Diabaté, sera à l’honneur ce jeudi à l’Institut français.Objectif ? célébrer l’amitié maliano-espagnole.

Cette soirée musicale est organisée par l’ambassade d’Espagne à Bamako en collaboration avec l’Institut français du Mali et le soutien de Sodima, cela en prélude à la Fête nationale espagnole (12 Octobre).

toumani-presidium.jpgPour la circonstance, tout le groupe espagnol Ketama, composé de Juan Carmona, José Miguel Carmona et Javier Colina, séjourne à Bamako. Avec le maestro Toumani Diabaté, ils reviendront sur les deux albums (Songhai 1 et Songhai II) enregistrés respectivement en 1988 et 1994.

Selon le conseiller culturel de l’ambassade d’Espagne, Guillem Rintoral, ce concert est un signe fort de l’engagement et de l’amitié entre les deux nations.«Ces deux albums constituent un héritage commun pour les deux pays. Ils occupent une place importante dans l’histoire de la musique espagnole surtout le flamenco où ils se classent 3e derrière Paccom de Lucia et Camaron », rappelle-t-il.

Pour Toumani Diabaté et ses confrères espagnoles, le nom de ces albums est un clin d’œil à la bataille de Tondibi ou le 12 mars 1591, Jaoudar Pacha, général et gouverneur marocain du XVIe siècle d’origine espagnole, conquit l’empire Songhoi avec le soutien de Marrakech au temps du roi El Mansour.

« le métissage de rythme harmonieux, la fusion entre la culture mandingue et gitane propose un exercice de dialogue instrumental complémentaire, subtil et riche, un parcours poétique à la recherche de nouvelles sensations encore inexplorées. C’est le voyage entre le Mali et l’Espagne, c’est la chaleur de l’ambiance estivale. Ce sont les vents atlantique…La Kora et les guitares se répondent et se relancent dans un dialogue interculturel », commente Corinne Micaelli-Mulholland, directrice déléguée de l’Institut français de Bamako.

Ce n’est pas la première fois qu’ils jouent ensemble. Le groupe Ketama et le maestro de la kora ont déjà égayé le public espagnole et européen à plusieurs reprises. Après le Mali, ils joueront à Dakar ce week-end.
Cette initiative est bien appréciée par les autorités maliennes raison pour laquelle le ministre de la Culture, Mme N’Diaye Ramatoulaye Diallo, a reçu la relégation espagnole. Elle a assuré son accompagnent et celui du gouvernement malien pour cette initiative qui rapprochera davantage les deux pays.

Sory I. Konaté
04 Octobre 2016
©AFRIBONE