Partager

La semaine dernière, la cérémonie de remise de certificats d’études spécialisées à 4 médecins de la promotion 2002-2006, ainsi que 15 techniciens spécialisés de la promotion 2004-2006, du centre de formation de l’Institut d’ophtalmologie tropicale d’Afrique (IOTA) de Bamako, originaires d’une dizaine de pays d’Afrique francophone, a eu lieu sous la présidence du Dr Mamadou Sidibé, conseiller technique au département de la Santé.

Etaient présents, le Pr Abdoulaye Diallo directeur général de l’IOTA, le médecin colonel Lamine Cissé Sarr représentant résident de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), le Pr Anatole Tounkara doyen de la Faculté de médecine, de pharmacie et d’odontostomatologie, le Dr Oumar Ouattara président du conseil d’administration de l’IOTA, et nombreux invités.

Créé en 1953, l’Institut d’ophtalmologie tropicale d’Afrique (IOTA) de Bamako est reconnu dans la sous région pour la qualité de la formation qu’il délivre, des recherches qu’il effectue et de ses performances cliniques.

L’Iota est un exemple réussi d’intégration africaine, car l’institut accueille toujours des étudiants et des stagiaires en provenance des pays d’Afrique francophone.

En 2006, nombreux programmes de formation ont été exécutés par l’IOTA en partenariat avec le Lion’s club qui a assuré environ 60% de l’activité de formation.

De même, l’Union européenne et plusieurs organisations non gouvernementales appuient les programmes de l’Institut.

Les 4 médecins récipiendaires sont Benoît Kemata major de la promotion et originaire de Centrafrique, Ibrahim Barré du Niger, Amadou Ouattara du Burkina et Nouhoum Coulibaly du Mali.

Grâce à leurs études, les récipiendaires amélioreront les soins donnés et renforceront le dispositif de lutte contre les maladies cécitantes.

Pour le conseiller technique Mamadou Sidibé, pas de qualité de soins sans ressources humaines qualifiées.
Tout en rendant hommage à l’encadrement, appel a été lancé par Mr Sidibé à l’endroit des médecins et techniciens à placer les malades au centre de leurs préoccupations.

Tout en réaffirmant l’engagement de son personnel à mériter la confiance des autorités et des patients, promesse a été faite par le directeur général de l’Iota, que son institut, grâce à l’appui de l’État et des partenaires, atteindrait des résultats à hauteur des investissements pour redevenir un pôle d’excellence.

Remerciements à l’endroit des formateurs pour la qualité de leur enseignement, ont été émis par Nouhoum Coulibaly et Alassane Yaya Agaly, respectivement porte-parole des médecins et des techniciens.

06 novembre 2006.